Médiateur de la République:Remise de lettres de mission aux cadres clés

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Médiateur de la République:Remise de lettres de mission aux cadres clés


Le médiateur de la République, Joseph Gnonlonfoun, a remis des lettres de mission à certains de ses collaborateurs à des postes clés pour de meilleurs rendements. C’était, mardi 23 février dernier, au siège de l’institution à Porto-Novo.

LIRE AUSSI:  Vie politique nationale : Le MESB de François Abiola claque la porte des FCBE

Le médiateur de la République, Joseph Gnonlonfoun, s’approprie la Gestion axée sur les résultats (Gar). Il a remis à cet effet des lettres de mission à certains de ses collaborateurs invités à donner le meilleur d’eux-mêmes pour l’atteinte des objectifs de l’institution à la fin d’année 2021.
Pour Joseph Gnonlonfoun, cette cérémonie positionne son institution dans les réformes qui structurent et consolident le fonctionnement harmonieux des administrations publiques.

La bonne gouvernance, estime-t-il, doit entrer dans les mœurs, les habitudes et le quotidien de tous les fonctionnaires. Ils ne doivent pas perdre de vue que c’est sur la base de leurs compétences, de leurs capacités à produire et à inventer, à innover qu’ils seront évalués, insiste le médiateur de la République. Joseph Gnonlonfoun rappelle que son initiative est prévue par la loi en l’occurrence le statut général de la Fonction publique qui dispose en son article 51 : «Il est établi au début de chaque année des lettres de mission, des contrats d’objectifs et des fiches d’indication des attentes dans le cadre de la mise en œuvre de la Gestion axée sur les résultats ». L’article 85 de la même loi précise que l’agent de la Fonction publique dont le dévouement à la cause publique, la probité, la disponibilité et la loyauté permettent dans les circonstances normales et exceptionnelles d’obtenir des résultats professionnels par l’accroissement du rendement du service peut recevoir des récompenses.
Au demeurant, la lettre de mission permet de rationaliser les notes qui sont conférées aux agents permanents de l’Etat, aux agents contractuels de l’Etat et aux agents territoriaux, souligne Joseph Gnonlonfoun.

LIRE AUSSI:  Francophonie numérique : Le Bénin carrefour d’une rencontre majeure ce jour

Ainsi, il a jugé utile en tant que médiateur de la République, intercesseur gracieux entre l’administration publique et l’administré, d’envoyer ses collaborateurs aussi en mission afin que des solutions équitables soient trouvées aux préoccupations des citoyens. Joseph Gnonlonfoun a remis la lettre de mission au secrétaire général de l’institution, Vincent Lèzinmè. Ce dernier, à son tour, a remis les lettres de mission au directeur de l’Administration et des Finances et aux délégués départementaux de l’institution. Le secrétaire général du médiateur de la République a salué l’initiative qui est une première depuis la création de l’institution. Vincent Lèzinmè, au nom des impétrants, a pris acte des exigences de la lettre de mission et promet de ne pas décevoir l’autorité à l’heure de l’évaluation.