Meilleur accès des populations à l’électricité:Plus de 38 milliards F CFA de financement accordés au Bénin

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Meilleur accès des populations à l’électricité:Plus de 38 milliards F CFA de financement accordés au Bénin


La France, l’Union européenne et la Banque européenne d’investissement s’engagent pour un meilleur accès des populations béninoises à l’électricité. Elles ont procédé avec le Bénin, vendredi 23 janvier dernier au ministère de l’Economie, des Finances et des Programmes de Dénationalisation, à la signature de deux conventions de financement pour un montant global de 58 millions d’euros, soit plus de 38 milliards de F CFA relatives au projet de modernisation des réseaux de la SBEE et à l’électrification du département de l’Atlantique.

LIRE AUSSI:  Réalisation du cadastre national: Les acteurs font le point d’étape

Le déficit en énergie électrique auquel le Bénin est confronté depuis plusieurs années, le contraint à une grande dépendance vis-à-vis des pays de la sous-région. A cela, il faudra ajouter le faible taux d’accès à l’électricité caractérisé par l’incapacité du pays à satisfaire la demande sans cesse croissante de ses populations. Ce qui porte atteinte à sa croissance et annihile par la même occasion ses efforts dans le cadre de la mise en œuvre de sa Stratégie de Croissance pour la réduction de la pauvreté (SCRP) et de sa politique énergétique. Du coup, s’observe un déséquilibre croissant entre le développement rapide des zones urbaines et la situation socio-économique des zones rurales.
D’où l’importance du projet de modernisation des réseaux de la SBEE et d’électrification du département de l’Atlantique, pour un meilleur accès à l’électricité dont les conventions de financement ont été signées, vendredi 23 janvier dernier à Cotonou. C’est l’ambassadrice de France près le Bénin, Aline Kuster-Menager, et la directrice de l’Agence Française de Développement (AFD) au Bénin, Catherine Bonnaud, qui les ont signées respectivement au nom de la France et de l’Union Européenne aux côtés du ministre de l’Economie, des Finances et des programmes de Dénationalisation, Komi Koutché, et de l’ambassadeur, chef de délégation de l’Union Européenne, Josep Coll.

LIRE AUSSI:  Centres d’excellence de l’Uac:Le Comité national de suivi et de pilotage installé

Un appui conséquent

Le montant global des deux conventions de financement est de 58 millions d’euros, soit plus de 38 milliards de F CFA. En somme, environ 55 000 nouveaux ménages et 81 nouvelles localités rurales de l’Atlantique, dont une lacustre, auront ainsi accès à l’électricité, soit au total 450 000 bénéficiaires.
« Prenant la forme d’un prêt concessionnel de 20 millions d’euros, la contribution de l’Agence française de Développement s’assortit d’une subvention de l’Union Européenne de 20 millions d’euros pour le compte du Fonds fiduciaire Union Européenne-Afrique pour les infrastructures, volet « Sustainable Energy For All ». A ces 40 millions d’euros, soit environ 26,3 milliards de F CFA, s’ajoute également la contribution de la Banque européenne d’investissement (BEI) qui, sous la forme d’un prêt concessionnel, s’élève à 18 millions d’euros », a précisé l’ambassadeur de la France près le Bénin, Aline Kuster-Menager. «Dans le prolongement des objectifs d’intervention de l’aide française au Bénin, tels que définis dans le Document cadre de partenariat (DCP), le renforcement des infrastructures d’accès à l’énergie s’inscrit aussi, plus largement, en faveur d’un développement durable », poursuit-elle. « Nous espérons que le plan directeur de l’électricité en cours de finalisation constituera le document de planification de référence qui fondera et orientera toutes les actions dans le secteur et permettra à la France de poursuivre son engagement dans le secteur de l’électricité en complémentarité des autres bailleurs», a laissé entendre Aline Kuster-Menager.

LIRE AUSSI:  Difficultés de la campagne cotonnière 2016-2017 : Les députés s’inquiètent, le Gouvernement rassure

Amélioration de la qualité

Tout en appuyant la politique énergétique du pays grâce à l’amélioration des moyens de distribution de l’énergie électrique et la promotion de l’électrification rurale, le projet permettra l’amélioration de la disponibilité et de la qualité de l’électricité pour les abonnés de la SBEE à travers une meilleure fiabilité du réseau. Il suscitera aussi l’augmentation de l’accès à l’énergie électrique dans le département de l’Atlantique, puis contribuera au redressement financier de la SBEE, par la réduction des pertes techniques et commerciales, suscitant un développement à court, moyen et long termes de ladite société.
L’Union Européenne, a précisé son ambassadeur et chef de délégation au Bénin, Josep Coll, considère ce projet comme une matérialisation concrète de sa vision en terme de développement et de coopération telle que portée par l’Agenda pour le Changement, qui fait la promotion des instruments financiers innovants tels que le mixage, c’est-à-dire une combinaison de subventions et de prêts concessionnels, dans des secteurs productifs prioritaires tels que l’énergie. Il a expliqué que ce montage limite le niveau d’endettement des pays bénéficiaires, mettant en avant les aspects sociaux du projet grâce à la partie « en dons », en l’occurrence la composante d’électrification rurale. Ce projet, a-t-il confié, est l’un des tous premiers en Afrique à bénéficier de la nouvelle fenêtre créée par l’Union Européenne sur le Fonds fiduciaire UE-Afrique pour les infrastructures afin de soutenir l’initiative des Nations Unies communément appelée en anglais « Sustainable Energy for All ».
Le ministre Komi Koutché a rassuré les partenaires techniques et financiers de la mise en œuvre du projet, en tenant compte du cadre règlementaire indiqué en la matière.
L’apport de la SBEE et des futurs abonnés représente 7,4 millions d’euros, portant ainsi le montant total du projet à 65,4 millions d’euros.