Mesures pour endiguer le Covid-19: Les célébrations eucharistiques suspendues jusqu’à nouvel ordre

Par Isidore Alexis GOZO (gozoalexis6@gmail.com),

  Rubrique(s): Non classé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Mesures pour endiguer le Covid-19: Les célébrations eucharistiques suspendues jusqu’à nouvel ordre


Suite à l’enregistrement des premiers cas d’infections et aux mesures prises par le gouvernement, la Conférence épiscopale du Bénin (Ceb) suspend à partir de ce samedi 21 mars, et ce,  jusqu’à nouvel ordre, les célébrations eucharistiques dans les églises. A travers un message en date du jeudi 19 mars, les évêques du Bénin appellent à la vigilance et à l’observation scrupuleuse des mesures d’hygiène et de prévention contre la pandémie du Covid-19.

LIRE AUSSI:  Prise en charge des personnes victimes en missions commandées: Le Parlement examine le projet de loi ce jeudi

Plus de célébration eucharistique dans les églises catholiques du Bénin et ce,  jusqu’à nouvel ordre. Cette décision a été prise ce jeudi 19 mars par la Conférence épiscopale du Bénin.

Le message de la Conférence épiscopale du Bénin indique que sont suspendues  à partir du samedi 21 mars, et ce, jusqu’à nouvel ordre, les célébrations eucharistiques. Cette disposition selon la conférence s’étend à la catéchèse, aux exercices de piété, aux chemins de croix, aux célébrations pénitentielles collectives, aux rassemblements des associations, des mouvements de spiritualité et d’action catholique. Elle  touche aussi les accompagnements spirituels et les confessions individuelles. Par conséquent, note le message, l’utilisation  des confessionnaux est suspendue et il est demandé aux prêtres d’aménager les lieux clos où le confesseur  et le pénitent  pourront satisfaire l’exigence de la distance d’un mètre à observer. « En cas de force majeure et au jugement discrétionnaire de l’évêque diocésain, certaines célébrations eucharistiques pourraient être autorisées  avec la participation ou non de fidèles n’excédant pas cinquante personnes. Ainsi la célébration des obsèques se fera avec la participation très réduite des proches du défunt qui ne dépasseront pas la cinquantaine et respecteront la distance d’un mètre requise au cours de la célébration », ajoute le communiqué. Quant aux mariages, les évêques notent qu’ils ne sont pas très urgents  et  qu’il est souhaitable qu’ils soient reportés ou à la rigueur célébrés par une participation réduite  de cinquante personnes au plus, y compris la chorale. Ici également, il s’avère nécessaire de respecter la distance d’un mètre exigée.

LIRE AUSSI:  Lutte contre la Covid-19 : Le fruit de la riposte du gouvernement