Microcrédit mobile: Transparence, efficacité et satisfaction

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Microcrédit mobile: Transparence, efficacité et satisfaction


Lancé il y a à peine huit mois, le microcrédit mobile (Mcm) connait déjà une percée incroyable sur l’ensemble du territoire national, montrant ainsi à quel point il contribue efficacement à la lutte contre la pauvreté.

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale : Plus de 600 cadeaux de Noël aux enfants des députés et du personnel

Sans tambour ni trompette, le gouvernement poursuit sa lutte pour la réduction de la pauvreté, notamment à travers la mise en œuvre du microcrédit mobile (Mcm). Lancé par la ministre Bintou Chabi Adam Taro lors d’une conférence de presse tenue à Cotonou, le 05 février dernier, le Mcm impacte, en huit mois seulement, plus de 20 000 femmes du nord au sud et de l’est à l’ouest. L’avantage de ce nouvel outil exploité dans la mise en œuvre de ce programme, apprend-on, est le suivi permanent des opérations de décaissement et de remboursement à distance.
En réalité, les Systèmes financiers décentralisés (Sfd), partenaires du Fonds national de la microfinance (Fnm), conformément à leurs engagements pris devant la ministre des Affaires sociales et de la Microfinance, au lendemain du lancement officiel du Mcm, ont tout mis en œuvre pour la bonne marche de ce projet gouvernemental. Les agents marchands recrutés à cet effet ont été déployés sur le terrain pour recevoir les demandes des populations, procéder à leur enrôlement et effectuer les décaissements dans les règles de l’art. Et aucune localité n’est laissée pour compte, aucun potentiel bénéficiaire n’a vu son dossier rejeté. De même, ils enregistrent les nouvelles demandes, au fur et à mesure que les décaissements sont faits. Dans toutes les contrées du Bénin, les femmes, ayant sollicité de microcrédits, perçoivent effectivement les fonds demandés. Et c’est grâce à cet appui qu’elles se sont toutes remises au travail.
Du 19 au 23 août dernier, la ministre en charge de la Microfinance a autorisé une tournée de supervision dans plusieurs localités du pays afin de constater le bon déroulement des opérations de décaissements au profit des bénéficiaires. Selon le compte rendu qui s’en est suivi, l’on retient que tout va comme sur des roulettes. Et la directrice générale du Fnm, Denise Atioukpè qui a conduit, cette mission en est revenue très satisfaite.

Surprise agréable

Le 31 juillet dernier, à l’occasion de son discours à la nation, le chef de l’Etat, Patrice Talon, a décidé de porter à 10 milliards de francs Cfa, le montant alloué au Mcm. Cette nouvelle a non seulement suscité une grande joie dans les rangs des bénéficiaires mais aussi motivé les Sfd partenaires qui travaillent d’arrache-pied pour combler les attentes du gouvernement. Après l’annonce du président de la République, près d’un milliard de francs Cfa ont été débloqués au profit des 20 000 demandeurs de microcrédits. Sur instructions de la ministre Bintou Chabi Adam Taro, le Fnm a intensifié sa veille permanente sur le déroulement des opérations. Concrètement, les techniciens du système suivent de près l’évolution des opérations et interviennent automatiquement sur la plateforme en cas de dysfonctionnement. Tout ceci, dans le but de donner pleine satisfaction aux bénéficiaires. Tout comme la première responsable du Fnm, son adjoint a également entrepris, ce mardi 03 août, une visite de terrain pour suivre le déroulement des opérations du Mcm. Et la bonne note, c’est que les bénéficiaires remboursent les crédits perçus à bonne date. Autrement dit, l’échéancier est respecté, et certains Sfd ont déjà enregistré des remboursements allant jusqu’à un taux de 100 %.

Compensation en vue, des hommes en veulent aussi

Sur la plateforme du Mcm, la directrice générale du Fnm, Denise Atioukpè, annonce qu’une compensation de plus de 1,5 milliard de francs Cfa sera faite. Ce qui signifie que les choses bougent sur le terrain et les femmes sont régulièrement satisfaites.
Outre les dames, les hommes disent vouloir également du Mcm. Au cours de la mission de la directrice du Fnm, il a été remarqué que des hommes veulent aussi de ce crédit pour développer leurs activités génératrices de revenus ou les renforcer. En tout cas, cela témoigne de l’engouement que suscite ce projet auprès des populations et surtout de l’intérêt qu’elles en tirent.
Il est important de souligner que les leaders politiques n’interviennent plus dans le processus du Mcm. Il n’y a plus également de femmes leaders qui prennent les devants des choses pour percevoir au nom d’autres femmes. Seuls les Sfd sont habilités à se rapprocher des populations. Les contrats de prêts sont signés entre les Sfd et les bénéficiaires uniquement. Ainsi, les Sfd ont l’obligation de se faire rembourser pour qu’ils puissent, à leur tour, rembourser le Fnm. C’est dire que les microcrédits sont disponibles pour tous les bénéficiaires, anciens comme nouveaux. La machine ainsi mise en place connait un succès et témoigne,  de la volonté manifeste du gouvernement du président Patrice Talon d’en finir totalement avec la pauvreté comme l’indique si bien le point n°1 des Objectifs de développement durable.

LIRE AUSSI:  Conseil des ministres de ce mercredi 21 juin