Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération: De nouvelles facilités pour l’obtention du passeport béninois

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération: De nouvelles facilités pour l’obtention du passeport béninois


Dans le souci d’améliorer les services offerts aux Béninois de l’extérieur, le gouvernement a entrepris des réformes visant à réduire le délai et les frais d’établissement ou de renouvellement de passeports biométriques au profit des Béninois vivant à l’étranger.

LIRE AUSSI:  Journée internationale de la femme au ministère de la Justice: La femme célébrée comme vecteur de développement

« Le délai pour l’établissement des passeports est désormais de quinze jours à compter de la date de dépôt du dossier de demande, comportant toutes les pièces requises, dans les représentations diplomatiques et consulaires dotées du kit de collecte des données biométriques ». Pour l’instant, onze représentations diplomatiques et consulaires à savoir Berlin, Moscou, Paris, Rome, Brasilia, Washington, Ottawa, Pékin, Kinshasa, Pretoria et Libreville, sont dotées desdits kits, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, et qui sans doute sèmera la joie dans le cœur des Béninois de la diaspora.
La mise en œuvre d’une telle décision a le mérite de leur simplifier la vie dans leurs pays de résidence et les soulage d’une difficulté de vieille date dont ils n’ont cessé de se plaindre. Le même communiqué précise que les frais d’établissement ou de renouvellement sont désormais fixés à 65 000 F Cfa (100 euros) dans les zones Europe, Amérique et Asie et 50 000 F Cfa dans la zone Afrique. Ces frais comprennent le coût de réalisation du passeport fixé à 30 000 F Cfa pour tout Béninois, majoré d’un forfait pour l’expédition. Cette option de faciliter les démarches aux Béninois pour l’obtention ou le renouvellement du passeport s’étend également au délai de livraison de cette pièce pour ceux de l’intérieur du pays. Elle passe désormais à 3 jours au lieu des 10, voire 15 jusque-là notés. « Si au bout de trois jours un demandeur vivant au pays n’a pas reçu son passeport, c’est que son dossier a un problème », apprend-on. Une avancée notable qui n’est rien d’autre que la concrétisation d’une promesse faite par le chef de l’Etat.

LIRE AUSSI:  Audiences du président de l’Assemblée nationale : Me Adrien Houngbédji reçoit quatre délégations

J. F. M.