Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération: Emmaüs International renouvelle son accord de siège au Bénin

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération: Emmaüs International renouvelle son accord de siège au Bénin


Emmaüs International/ M.Hervé D.DJOKPE et M.Patrick ATOHOUN signant l’accord

L’organisation non gouvernementale Emmaüs International, une association de solidarité travaillant dans plusieurs pays du monde, a renouvelé, ce mardi 17 avril à Cotonou, l’accord de siège qui l’accrédite en République du Bénin. La cérémonie dédiée à l’événement a eu pour cadre le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.

LIRE AUSSI:  Métier de sage-femme: Les accoucheuses au premier rang de toute vie

L’organisation non gouvernementale Emmaüs International vient de signer un nouvel accord de siège au Bénin, après ceux du 15 juillet 1994 et du 23 janvier 2013. Ce mardi 17 avril dans les locaux du ministère des Affaires étrangères, Patrick Atohoun, premier responsable de l’organisation au Bénin, a paraphé à la suite du secrétaire général dudit ministère, Hervé Djokpé, le document y afférent.
Grâce à cet accord de siège, l’organisation s’est engagée à travailler davantage pour la cause des plus démunis, objectif premier de sa mission. « Le mouvement Emmaüs International s’engage à être plus près des plus exclus pour un monde plus juste et solidaire », a affirmé Patrick Atohoun. Cette solidarité, selon lui, se traduira davantage par la mise en service d’un centre de santé pour les démunis, la poursuite du programme de pérennisation du projet Citoyens solidaires pour Nokoué, la construction de la maison de l’association des usagers et acteurs de l’eau à Sô-Ava, le renforcement des programmes de microcrédit aux plus démunis et la réhabilitation de la construction d’infrastructures sociocommunautaires. Dans cette lutte pour la cause des plus démunis, l’association Emmaüs peut compter sur le ministère des Affaires étrangères. Son secrétaire général, l’ambassadeur Hervé Djokpé, l’a assuré de son soutien à continuer à l’appuyer et à l’accompagner en plus des facilités induites par l’accord de siège.
Association de solidarité internationale de nationalité française fondée par l’abbé Pierre en 1949 en France, Emmaüs International est doté de la personnalité juridique conformément à la loi 1901. Elle regroupe 350 organisations membres présentes dans 37 pays. Au Bénin, cette organisation intervient par l’intermédiaire des représentations nationales à savoir association Emmaüs Tohouè, association Emmaüs Pahou, association Emmaüs des femmes amies de Womey et l’association Emmaüs Bénin.

Faire reculer les causes de l’exclusion et de la pauvreté 

Ce dont a rassuré Patrick Atohoun au terme du renouvellement de l’accord de siège, c’est que le combat mené depuis des années par l’organisation se perpétuera. « A l’assemblée mondiale qui s’est tenue à Jesolo en Italie, le mouvement Emmaüs a fait le constat que dans le monde, on note de plus en plus une exclusion plus grande des couches vulnérables », rappelle-t-il. Dès lors, il a décidé de travailler suivant trois normes à savoir une économie éthique et solidaire, une justice sociale et environnementale, la paix et la liberté de circulation et de résidence pour une citoyenneté universelle. C’est d’ailleurs fort de ces combats que Emmaüs International, à travers ses structures du Bénin, s’est investie dans le projet d’accès à l’eau et l’assainissement sur le lac Nokoué dans la commune de Sô-Ava avec un investissement de plus de 3 milliards de F Cfa, afin que près de 100 000 personnes aient accès à l’eau et disposent également des latrines communautaires.
Au Bénin, les entités Emmaüs travaillent également dans la formation et l’autonomisation des jeunes en situation difficile et œuvrent pour accorder aux plus démunis le droit à la santé. « Chaque année pour plus de 1000 personnes, le mouvement apporte un soutien à la santé à travers un programme de mutuelle santé d’un coût de plus de 13 millions de F Cfa », révèle Patrick Atohoun. Ces couches vulnérables bénéficient également d’un programme de renforcement des activités génératrices de revenus et de microcrédit d’un encours de plus de 20 millions de F Cfa. Un atelier installé sous la tutelle de l’organisation de collecte et de tri des déchets électriques et électroniques permet de réexpédier ces déchets en France pour un recyclage.
Emmaüs International, via ses groupes au Bénin, se réjouit de pouvoir poursuivre tous ces projets pour exercer une solidarité de transformation sociale. « Nous sommes convaincus que nous allons faire reculer ensemble les causes de l’exclusion et de la pauvreté », conclut Patrick Atohoun.

LIRE AUSSI:  Conseil des ministres: Didier Atchou nouveau directeur général de la Police nationale