Ministère des Finances: Le Trésor Public célèbre 60 ans d’engagement

Par Fulbert Adjimehossou,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Ministère des Finances: Le Trésor Public célèbre 60 ans d’engagement

tresor

Déjà six décennies que le Trésor Public du Bénin appuie l’Etat, entre autres, dans la tenue de sa comptabilité et la réalisation de l’équilibre des ressources et des charges publiques. La célébration de ces noces de diamant, du 12 au 14 août 2021, sera marquée par un programme alléchant.

LIRE AUSSI:  Loi de finances gestion 2018: Les facilités du Trésor public en faveur des Pme/Pmi

60 ans de succès et de dynamisme. Ça ne passera pas inaperçu à la Direction générale du Trésor et de la Comptabilité Publique (Dgtcp). Tout est fin prêt au siège de cette régie financière du ministère de l’Economie et des Finances pour marquer d’un sceau particulier l’évènement. Au programme, des conférences-débats autour du thème central: « Le Trésor Public à l’ère de la dématérialisation». Ce sera l’occasion de faire l’état des lieux et de dégager les perspectives des réformes majeures qui s’opèrent pour faire entrer, complètement, cette structure dans la digitalisation. Les manifestations seront d’ailleurs lancées ce jour, sans doute, par Romuald Wadagni, ministre d’Etat chargé de l’Economie et des Finances.
Une part belle a été faite aux réflexions pour renforcer les progrès. Mais le personnel, ancien comme actuel, compte aussi pour beaucoup dans ces noces de diamant. Une conférence-débat sera organisée sur le thème ‘’Intelligence émotionnelle et bien-être social et financier à la retraite’’. Les «ainés » ne seront donc pas en marge de cette célébration. Eux qui ont aussi écrit les pages de l’histoire du Trésor Public du Bénin, depuis sa création par la loi n° 61-35 du 14 août 1961. Ce sera l’occasion de célébrer ces acteurs qui ont été au cœur de cette structure qui a connu en 60 ans des mutations, surtout dans les services offerts aux clients.
En réalité, d’un processus purement manuel, cette direction a amorcé depuis 2017 le virage de la dématérialisation avec pour corollaire, des économies d’échelle pour l’Etat. Mieux, depuis 2019, les questions de satisfaction des clients sont désormais régies par la norme ISO 9001 version 2015 avec entre autres, une politique et des objectifs qualité. Dans cette structure étatique, on parle désormais de clients au lieu d’usagers, pour qui, chaque jour, des efforts sont faits en vue d’optimiser la satisfaction. En matière de structure organisationnelle, depuis 2020, la Dgtcp est passée à deux comptables principaux au niveau central. Il y a eu la déconcentration de la fonction de comptable principal de l’Etat avec l’inclusion des trésoriers départementaux ainsi que des trésoriers des ministères et institutions de l’Etat. La fonction de réglementation des changes a été mise sur orbite.
Pour ce qui est de la tenue de la comptabilité de l’Etat, elle est automatisée depuis 21 ans, au moyen d’abord de l’application w-money jusqu’en 2004, puis du progiciel aster depuis 2005. La gestion financière des collectivités locales n’est pas restée en marge de cette dynamique. Par ailleurs, depuis 2000, un marché financier sous régional a été créé par la Bceao. Le Bénin planifie bien ses interventions sur ce marché financier avec des outils améliorés. L’Agence Umoa-Titres a été d’ailleurs responsabilisée pour une dynamisation de ce marché sous-régional de capitaux.
Cependant, au-delà de ces progrès qu’il faut travailler à consolider, les trois jours de célébration seront empreints de jeux et de réjouissances. Surtout dans l’après-midi du samedi, où le personnel mettra une pause sur les chiffres pour se réjouir, sur les notes d’un orchestre, d’un progrès : 60 ans.

LIRE AUSSI:  Visite du secrétaire d’Etat auprès du ministre norvégien des Affaires étrangères: Jens Frolich Holte réitère le soutien de la Norvège au Bénin