Ministère des infrastructures et des transports: Les membres du Comité sectoriel de dialogue social en conclave à Grand-Popo

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Ministère des infrastructures et des transports: Les membres du Comité sectoriel de dialogue social en conclave à Grand-Popo


Une réunion statutaire du Comité sectoriel de dialogue du ministère en charge des Infrastructures et des Transports se tient depuis hier, jeudi 13 octobre à Grand-Popo dans le Mono. Le démarrage des travaux de ces assises a été marqué par une cérémonie d’ouverture présidée par le ministre, Hervé Hêhomey.

LIRE AUSSI:  Visite du ministre Aurélien Agbénonci au Japon: L’ambassadeur Kiyofumi Konishi fait le point

Après plusieurs reports, c’est finalement hier, jeudi 13 octobre, que s’est réunie pour le compte de l’année en cours, une session du Comité sectoriel de dialogue social du ministère en charge des Infrastructures et des Transports. Et ceci grâce à l’engagement personnel du ministre Hervé Hêhomey en charge du secteur. Ce dernier aurait pesé de tout son poids afin que soient mobilisées les ressources nécessaires à l’organisation de la session, selon le directeur de l’Administration et des Finances, Placide Ayatode. Ceci étant, la session a battu le rappel des partenaires sociaux du secteur, au total les 13 organisations syndicales ont répondu toutes présentes. A leurs côtés, on notait une forte présence des responsables portés à la tête des entreprises et organismes sous-tutelle et beaucoup de membres du cabinet du ministre.

Tenant à rappeler son attachement au fonctionnement correct du Comité sectoriel de dialogue social, l’autorité ministérielle aussi s’est portée sur les lieux de la session. Occasion pour le ministre Hervé Hêhomey d’exhorter ses collaborateurs à percevoir le mécanisme du dialogue social telle une « arme privilégiée de négociation» voire un outil devant garantir la paix sociale en complément, dira-t-il, des séances de concertations inclusives qu’il ne cesse d’initier. En somme, le crédit que le ministre accorde aux assises n’est que grand quant à leur vertu à promouvoir la culture de la différence, le sens d’écoute mutuelle et la capacité à anticiper les crises. C’est pourquoi, laisse-t-il entendre, «malgré les diverses contingences qui semblaient défavorables à son organisation, j’ai insisté pour que se tienne ne serait-ce qu’une session cette année».
Laquelle session va débattre de nouvelles revendications des travailleurs après avoir fait le point de la mise en œuvre des décisions issues de la dernière session de l’année 2015. Au nombre des préoccupations du secteur, figure la cessation de paiement de salaires au niveau de la Société du matériel des travaux publics (Smtp). Mouftaou Adjiboïcha, secrétaire général du syndicat de la structure, estime à environ 11mois, le nombre de salaires arriérés. Une situation contre laquelle le ministre a promis des solutions dans le cadre du budget exercice 2017. Celui-ci fait d’ailleurs l’objet d’une communication au cours de la présente session qui devra aussi procéder à la relecture du règlement intérieur du Comité sectoriel de dialogue et au renouvèlement de son bureau exécutif. Les neuf membres à élire seront installés pour un mandat de deux ans.

LIRE AUSSI:  Patrice Talon prête serment dimanche 23 mai prochain