Mise à disposition d’enseignants: 12433 aspirants déployés

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Education |   Commentaires: Commentaires fermés sur Mise à disposition d’enseignants: 12433 aspirants déployés

ceg bohicon

Pour le compte de la rentrée scolaire 2021-2022, les Aspirants au métier d’enseignant (Ame) nouvellement recrutés ont été déployés dans les établissements des différents départements du pays. Ils doivent rejoindre leurs postes pour assurer les horaires de travail conformément à leurs cahiers des charges.

LIRE AUSSI:  Rentrée scolaire 2016-2017 à Cotonou: Un pont coupé et des cours inondées

Selon le point de la première vague des mutations au niveau des départements présenté par l’application Educmaster, 340 enseignantes recrutées ont été déployées. Ce qui fait au total 12?433 Aspirants au métier d’enseignant (Ame) déjà sur le terrain. Dans le département de l’Alibori, six femmes aspirantes recrutées ont été déployées pour rejoindre les 461 Ame sur place. Dans l’Atacora, neuf femmes s’ajoutent aux 657 Ame sur place, ce qui porte à 666 l’effectif des aspirants dans ce département.
Pour le compte de la Donga, on retient que 8 recrues viennent s’ajouter à l’effectif de 364 sur place. Le département de l’Atlantique vient en tête en matière d’effectif d’enseignants avec 2?099 aspirants sur place. Pour cette année, 84 mutations opérées portent le total des Ame à 2 183. Le Borgou a enregistré 32 mutations qui s’ajoutent aux 1 067 sur place, soit un effectif de 1 099 enseignants désormais. Dans les Collines, sur 1 017 sur place, 13 recrues se sont ajoutées. Le Couffo et le Littoral ont enregistré respectivement 5 mutées pour un total de 558 et 9 mutées pour un total de 962.
Quant au département du Mono, il a accueilli 12 Ame mutées pour un total de 646. L’Ouémé compte désormais 2 455 Ame avec 114 mutations. Quant au Plateau, 16 Ame mutées s’ajoutent à 702 déjà sur place. Le département du Zou a accueilli 32 femmes mutées pour un total de 1 277 aspirants. Un effort substantiel selon les acteurs de l’éducation qui apprécient les différents recrutements tout en invitant le ministre Chabi Kouaro à peser de son poids pour que les besoins en enseignants des établissements secondaire, technique et de la formation professionnelle soient satisfaits cette année scolaire.

LIRE AUSSI:  Disponibilité des lave-mains mais défaut de cache-nez par endroits à Natitingou