Mise en œuvre de la Convention de Stockholm: Le Bénin actualise son plan contre les polluants organiques persistants

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Mise en œuvre de la Convention de Stockholm: Le Bénin actualise son plan contre les polluants organiques persistants


Le directeur général de l’Environnement et du Climat, Pépin Aïna, entouré du point focal convention Bertin Bossou (G) et de la coordonnatrice Maurille Elégbédé

La direction générale de l’Environnement et du Climat, a présenté, au cours d’un atelier à Cotonou, le jeudi 14 juin dernier, le plan national de mise en œuvre de la convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants (Pop). Cette rencontre vise à exposer les priorités du Bénin dans la réduction de ces produits chimiques à effets néfastes sur la santé humaine.

LIRE AUSSI:  Lutte contre le réchauffement climatique: Intensifier les mesures de protection de l’environnement

Le plan national de mise en œuvre de la Convention de Stockholm sur les Polluants organiques persistants (Pop) est actualisé au Bénin. Au cours d’un atelier qui a mobilisé à Cotonou tous les membres du comité national de mise en œuvre de la convention, Bertin Bossou, point focal de la convention, a indiqué que l’article 7 de celle-ci oblige chaque partie, à élaborer et actualiser son plan de mise en œuvre, à intervalles réguliers et selon les modalités spécifiées par la conférence des parties. L’élaboration du plan national de mise en œuvre de la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants est issue d’un long processus qui découle de la nécessité pour le Bénin de disposer d’un instrument susceptible de contribuer au bien-être de sa population par un meilleur contrôle et une meilleure gestion des produits chimiques toxiques et des déchets dangereux, a expliqué Bertin Bossou. Ainsi actualisé, ce plan dont le processus d’élaboration a duré un an est la propriété nationale aussi bien du secteur public que du secteur privé, souligne la coordonnatrice, Maurille Elégbédé. Les Pop se retrouvent dans de nombreux domaines d’activité, souligne-t-elle, souhaitant plus d’activités aux fins d’un meilleur résultat qu’en 2007.
Nouroudine Liady, dans sa communication portant sur : « Contexte-démarche et structure générale du Pnm », a fait savoir que la finalité est la protection de la santé publique et de l’environnement. D’après Pépin Aïna, directeur général de l’Environnement et du Climat, six cents tonnes de polluants organiques persistants se retrouvent dans l’environnement. Il appelle à une gestion écologiquement rationnelle pour un environnement sain. Rappelons que 175 parties ont adopté la Convention de Stockholm sur les Pop en mai 2001. Le Bénin l’a ratifié, le 5 janvier 2004.

LIRE AUSSI:  Développement des activités des assurances au Bénin: Allianz Assurances inaugure son agence du stade de l’Amitié de Cotonou