Mise en œuvre des Initiatives à résultats rapides (Irr): La Cop-Grd/Bénin passe en revue les progrès réalisés

Par Site par défaut,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Mise en œuvre des Initiatives à résultats rapides (Irr): La Cop-Grd/Bénin passe en revue les progrès réalisés


La fondation Communauté béninoise des pratiques sur la Gestion axée sur les résultats de développement (Cop-Grd Bénin) a organisé, ce mardi 28 novembre à Cotonou, un atelier sur l’approche Gestion axée sur les résultats de développement (Grd) et la mise en œuvre des Initiatives à résultats rapides (Irr). L’atelier visant à faire le bilan des activités sur la période 2013-2017 a été ouvert par Servais Adjovi, président de la Cop-Grd/Bénin.

LIRE AUSSI:  Rencontre de la plateforme des acteurs de la sécurité routière: Des actions pour protéger les vies humaines et les routes

Faire le bilan de la mise en œuvre de l’approche « Gestion axée sur les résultats de développement » (Grd) au Bénin sur la période 2013-2017. C’est l’objectif assigné à l’atelier de la revue finale de la Grd et de la mise en œuvre des Initiatives à résultats rapides (Irr) organisé par la Communauté béninoise des pratiques sur la Gestion axée sur les résultats de développement (Cop-Grd/Bénin).
Bertin Aïzonou, secrétaire général de la Fondation Cop-Bénin, a fait savoir que les Irr ont été développées comme une approche pour catalyser les réalisations au niveau structure en une courte période de cent jours. Selon lui, la mise en œuvre de ces initiatives a consisté à établir une équipe sous un leader, à fixer des objectifs réalisables et à tenir une revue à cinquante jours et une autre à la fin du processus, soit après les cent jours.
Pour le représentant de la Banque africaine de développement (Bad), Daniel Ndoye, cet atelier permettra de « mieux saisir la portée de la culture des résultats et de relever le défi du développement à travers la mise en œuvre des Irr ». Cette revue finale, a-t-il insisté, est une occasion d’arrimer des actions de promotion de la culture des résultats aux différents outils de planification du développement économique et social. Cela, en vue de la durabilité et de l’appropriation des outils et principes de la Grd. Tout en se félicitant de la performance du Bénin en matière de Grd, il a plaidé pour soutenir la culture des résultats.
Rappelant que le Bénin a intégré en 2012 la dynamique de l’Initiative « L’Afrique pour les résultats » (AfriK4R) de la Communauté africaine de pratiques de la gestion axée sur les résultats de développement (AfCop/Grd), Servais Adjovi, président de la Cop-Grd/Bénin, a mentionné que les Irr visent l’amélioration des conditions de vie des populations à travers l’approche Grd. Dans ce cadre, a-t-il signalé, plusieurs activités ont été réalisées. Il a évoqué l’évaluation des capacités en Gestion axée sur les résultats de développement en 2013 au niveau pays dans les secteurs de la santé, de l’éducation, des infrastructures, des transports et de l’énergie. Il a aussi noté la validation en 2014 du rapport de cette évaluation par divers acteurs tels que les parlementaires, le secteur public, le secteur privé, la société civile sans oublier les jeunes. Les autres activités concernent, a-t-il poursuivi, la mise en place formelle en 2014 de la Cop-Grd/Bénin, l’élaboration d’un plan d’action triennal 2015-2017, la mutation de la Cop-Grd/Bénin en une fondation, l’élaboration du rapport de la revue finale et la mise en œuvre des Irr. Mettant l’accent sur les résultats rapides, il a souligné que cette approche a permis de renforcer les capacités des acteurs à délivrer des résultats de développement, d’aboutir à des résultats concrets, visibles et rapides, de produire une transformation réelle, de témoigner de la redevabilité en accélérant la mise en œuvre des projets/ programmes et de renforcer la confiance des bénéficiaires.
Les travaux ont été marqués par la présentation de trois communications suivie de débats, la remise d’attestation et de trophées aux structures impliquées dans la mise en œuvre des Irr et l’adoption du rapport.

LIRE AUSSI:  Journée internationale de la Paix: Défendre la paix pour un développement durable