Mise en œuvre des réformes à Bénin Télécoms SA: Le personnel rassuré par rapport à l’irréversibilité du processus

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Mise en œuvre des réformes à Bénin Télécoms SA: Le personnel rassuré par rapport à l’irréversibilité du processus


Le ministre de la Communication et des Technologies de l’Information et de la Communication, Etienne Kossi, était hier, lundi 3 août, aux côtés du personnel de Bénin Télécoms SA, à l’occasion de la cérémonie de la montée des couleurs. C’était pour les rassurer par rapport à la nécessité de faire aboutir le processus de privatisation qui est en cours au niveau de leur entreprise.

LIRE AUSSI:  Réflexion: La propreté donne-t-elle de la nausée à certains Béninois ?

Quelques jours après sa nomination, le ministre de la Communication et des Technologies de l’Information et de la Communication, Etienne Kossi, a entrepris de faire le tour des différents services sous sa tutelle. Il était hier, lundi 3 août au siège de Bénin Télécoms SA à Ganhi. Venu pour assister à la cérémonie de la montée des couleurs, il a été accueilli par le directeur général de Bénin Télécoms Infrastructures SA, Djalil Assouma, le directeur général de Bénin Télécoms Services SA, Médéa César Dégbé, les directeurs techniques, responsables et cadres à divers niveaux, ainsi que le personnel mobilisé pour la circonstance, malgré la pluie.

Après la cérémonie des couleurs, le directeur général de Bénin Télécoms Infrastructures SA, Djalil Assouma a loué la volonté du ministre qui a tenu à sacrifier à ce devoir patriotique et civique avec eux. L’évènement, a-t-il fait remarquer, survient surtout à un moment où, le dernier tournant pour l’aboutissement heureux des différentes réformes initiées dans le cadre du processus de restructuration, s’apprête à être engagé. « L’aboutissement très prochain de ces réformes permettra enfin de rendre plus dynamique l’ensemble du secteur des télécommunications et surtout des entités comme Bénin Télécoms Infrastructures SA, Bénin Télécoms Services SA et Libercom », a indiqué Djalil Assouma. Il a rappelé que cette dernière phase aboutira, avec l’ouverture du capital de ces entités, à l’accès à des investissements au niveau des privés. Ce qui, espère-t-il, donnera également un nouveau souffle à Bénin Télécoms SA qui est au cœur de cette évolution numérique devant véritablement aider le pays à devenir le quartier numérique de l’Afrique à l’horizon 2025.

LIRE AUSSI:  Suite à la décision de la Cour suprême: Le nouveau maire d’Adja-Ouèrè connu ce samedi

La privatisation inévitable

Pour y avoir servi par le passé, la maison ne lui est pas inconnue. Aussi, le ministre Etienne Kossi a-t-il considéré, qu’il était avec ses collègues. «Je sais que nous avons beaucoup de choses à nous dire, pour pouvoir atteindre le même objectif. Je suis là pour vous. Il ne peut pas en être autrement. Je ne suis pas venu pour sacrifier les intérêts du personnel, des agents avec lesquels j’ai eu à travailler. J’ai déjà parlé avec votre syndicat. Vous pouvez donc compter sur nous», a-t-il précisé d’entrée au personnel réuni. «On ne peut rien faire d’autre aujourd’hui que de trouver les moyens pour amener l’entreprise à un meilleur essor. Ce qui passe inévitablement par la privatisation qui malheureusement traîne énormément», a déploré le ministre Etienne Kossi. Investi de cette mission par l’Etat, il a expliqué que la privatisation de l’entreprise était d’actualité depuis très longtemps. «J’ai eu la première lettre d’intention de la Banque mondiale en 1984. Aujourd’hui, nous sommes en 2015. Il faut qu’on en finisse avec ce processus devenu irréversible, pour pouvoir penser à autre chose. Nous n’allons pas nous maintenir dans des conditions où je vais vous voir à la retraite comme je nous vois, nous autres aujourd’hui et cela me donne un pincement au cœur», a averti le ministre.
Selon Etienne Kossi, c’est le moment plus que jamais de faire aboutir la privatisation et les réformes déjà en cours. Tout en rassurant le personnel, il l’a invité à accompagner le processus. Il a aussi sollicité son adhésion. Avant de prendre congé de ses hôtes, le ministre a visité les installations du centre de transmission international ainsi que les équipements du centre LTE qui permettra aux populations de jouir prochainement de la connexion haut débit 4G.