Mise en œuvre du Pag: Plusieurs chantiers en attente de réception dans le Mono

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Mise en œuvre du Pag: Plusieurs chantiers en attente de réception dans le Mono


Plusieurs chantiers du Programme d’action du gouvernement (Pag) sont en attente de réception dans le département du Mono. Pour s’assurer de la qualité des travaux, le préfet Bienvenu Milohin est descendu, hier mercredi 25 août, sur le pont de franchissement érigé à Djidjozoun dans la commune de Bopa.

LIRE AUSSI:  Gouvernance locale: Les collectivités locales à l’école de la protection sociale

Le département du Mono se prépare à réceptionner une série d’ouvrages réalisés dans le cadre du Programme d’action du gouvernement (Pag). En prélude à cet événement, le préfet du département a entrepris une tournée sur les chantiers concernés pour s’assurer de la bonne exécution des travaux et de la prise en compte des doléances de ses administrés.
Le pont de franchissement érigé à Djidjozoun, dans la commune de Bopa, a été la première étape de cette tournée. Ici, le préfet et sa suite dont le directeur départemental des Infrastructures et des Transports et sa collègue en charge du Cadre de vie et le maire de Bopa ont parcouru à pied tout le pont et ses digues. Les deux kilomètres de marche ont été exécutés en compagnie d’une délégation de l’entreprise en charge des travaux et des représentants de la mission de contrôle. L’ouvrage de 80 m de portée avec un tablier à double voie d’une largeur de 3,5m chacune et deux trottoirs de
2 m de largeur, a atteint un taux d’exécution physique estimé à 95 %. Le chantier est à l’étape des opérations préalables à sa réception. Il s’agit, entre autres, des travaux confortatifs et des épreuves de résistance qui se sont révélées concluantes par rapport aux clauses contractuelles, selon la mission de contrôle.
Cette bonne nouvelle n’a pas laissé indifférent le préfet qui va quand même noter l’insuffisance des glissières le long du pont. Ceci, à l’en croire, pourrait devenir source d’autres drames. « L’idée de ce pont, rappelle-t-il, est de garantir une circulation sécurisée aux usagers ». En décidant de réaliser cet ouvrage, selon le préfet, le gouvernement veut éviter les décès dus aux noyades qui avaient été enregistrés dans la localité en période de pluies. Dans le même élan, le préfet et le maire insistent auprès de l’entreprise afin que devienne réalité la réalisation des rampes d’accès à l’ouvrage aux habitants des villages situés de part et d’autre. Ils ont aussi imploré la « clémence » de l’entreprise pour la prise en charge de la réalisation de la clôture de l’école primaire publique de Djidjozoun.
A la suite de ces doléances exprimées au nom de la population qui acquiesçait par des applaudissements, la délégation se retire sur les terres noires, puis marque un arrêt à Comé avant de revenir à Lokossa sur le chantier d’aménagement et de bitumage de la route Lokossa-Dévé-Aplahoué-frontière Togo, longue de 46,110 km. Le taux d’exécution des travaux ici est de 97 % pour un délai contractuel de 24 mois, entamé le 5 avril 2019. Le chantier ayant subi quelques modifications au cours de sa mise en œuvre, une rallonge de six mois est accordée à l’entreprise adjudicataire. La reprise du contournement de Glo Gbonou en un carrefour à sens giratoire puis le dédoublement du tronçon allant du carrefour au Pk0, en face du marché Nesto d’Almeida, suivi de l’installation des dispositifs d’éclairage public et de sécurité font partie des aménagements complémentaires au cahier des charges initial. Les travaux évoluaient à un rythme soutenu et les responsables du chantier ont rassuré la délégation que l’échéance de livraison sera respectée. Ici aussi, l’entreprise a été appelée à satisfaire au mieux les requêtes des populations riveraines et portant notamment sur la réalisation des rampes d’accès.
A Comé, le second arrêt, le préfet et sa délégation sont allés encourager le personnel du groupement intercommunal Gi-Mono pour leur partition dans la résolution des problèmes qui se sont posés aux six communes. Le site de construction du siège de l’association Gi-Mono a été également visité au quartier «Deux kilos ».

LIRE AUSSI:  Ouverture de l'Ecole de formation des professions judiciaires: La concrétisation d'un autre projet inscrit au Pag