Mise en œuvre du projet Asphaltage: 600 km de voies à aménager dans neuf villes

Par LANATION,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Mise en œuvre du projet Asphaltage: 600 km de voies à aménager dans neuf villes


L’opération de déguerpissement enclenchée en début d’année n’est pas un caprice gouvernemental, assure le ministre en charge du Cadre de vie. Elle prépare plutôt le terrain au projet d’aménagement des voiries primaires, secondaires et tertiaires, baptisé Projet Asphaltage, indique José Tonato. L’objectif du projet Asphaltage, poursuit-il, est d’augmenter le stock de voiries urbaines dans les villes de Cotonou, Porto-Novo, Parakou, Abomey-Calavi, Sèmè-Podji, Abomey, Bohicon, Natitingou et Lokossa. Il prévoit l’aménagement et la réhabilitation de plus de 600 km de voies dont 255 km pour la seule ville de Cotonou, 85 km pour Porto-Novo, 70 km pour Parakou et 30 à 35 km dans chacune des autres communes. Le montant global du financement est estimé à plus de 400 milliards de francs Cfa.

« Il s’agit d’une composante de la seconde phase dans la séquence des opérations d’aménagement nécessaires pour aboutir à la performance économique et sociale de nos centres urbains, ainsi qu’à la restauration de nos rues et places publiques ; la première phase a été l’opération de libération du domaine public », affirme le ministre du Cadre de vie et du Développement durable.
Selon lui, le projet a démarré en octobre 2016 avec des études de cadrage qui ont permis de définir le modèle économique et financier ainsi que le coût estimatif des investissements. « A ce stade, le Gouvernement a lancé les études techniques devant conduire au démarrage des travaux. Ces études seront menées par un consortium de bureaux d’études techniques nationaux. Une fois les études achevées, le consortium effectuera le contrôle des travaux prévus au titre de sa mission », informe-t-il. Le délai des études est de huit mois. L’ouverture des premiers chantiers est annoncée pour le dernier trimestre de cette année. Les travaux atteindront leur vitesse de croisière durant l’année prochaine.
José Tonato soutient que le projet Asphaltage devra induire une vraie valeur ajoutée en matière de dynamisation des économies locales et de développement social. « Le projet est porteur de transformation des économies locales. Il renforcera la productivité économique urbaine et l’attractivité des villes concernées. Car ces villes sont des centres urbains où se posent avec acuité des défis en termes d’amélioration du cadre et des conditions de vie des populations », insiste-t-il. Pour lui, les réalisations prévues vont améliorer qualitativement les services urbains de transports, de gestion de déchets et de commerce.
« Les villes doivent résoudre la question de l’insuffisance de voirie, de réseaux de drainage et d’assainissement, et d’une manière générale du caractère obsolète de leur stock d’infrastructures. Ces investissements sont, dans l’état des capacités actuelle de la plupart de ces communes, hors de portée des leurs budgets d’investissement », conclut-il, assurant que le projet est conduit en collaboration avec les municipalités bénéficiaires?

LIRE AUSSI:  Vœux de nouvel an du chef de l’Etat : 2018, une année d’espérance pour le Bénin !