Mise en oeuvre du projet Asphaltage: L’aménagement des rues cibles a démarré à Cotonou

Par La Redaction,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Mise en oeuvre du projet Asphaltage: L’aménagement des rues cibles a démarré à Cotonou


La rue ‘’Petit à petit 2’’ à Agla-Gbodjètin en cours d’aménagement dans le cadre du projet Asphaltage

Le projet d’aménagement urbain au Bénin est entré dans sa phase active depuis quelques semaines et évolue normalement. Après la signature des contrats, les sites ont été officiellement remis aux différentes entreprises adjudicataires et l’aménagement des rues a démarré.

LIRE AUSSI:  Formation des agents de la Police municipale de Cotonou: Améliorer les prestations des agents sur le terrain

Un tour dans les rues cibles retenues dans le cadre du projet Asphaltage à Cotonou permet de se rendre compte que les travaux ont effectivement démarré. Au lendemain de la remise des sites aux entreprises adjudicataires dans différentes communes, le personnel a été déployé pour libérer les espaces des rues concernées. Des devantures de maisons ont été rasées, des baraques et escaliers extérieurs démolis. A première vue, on pouvait penser que les riverains ont une fois encore subi des désagréments comme lors de l’opération de libération des espaces publics. Mais le jeu en vaut la chandelle. Les usagers semblent mesurer pleinement l’intérêt et ne pensent pas constituer un handicap pour l’embellissement rêvé de leur zone de résidence. 

Hospice Tokpanoudé, sage du quartier Gbodjètin dans le 12e arrondissement de Cotonou qui a vu son escalier extérieur et sa terrasse détruits, n’y trouve aucun inconvénient puisque c’est pour une cause noble. « On était déjà averti que notre rue a été retenue. Donc je ne trouve aucun inconvénient qu’on nous demande aujourd’hui de libérer les emprises de cette voie », a-t-il confié. Il ajoute : « Les populations doivent jouer leur partition en acceptant de libérer spontanément les rues ; il y va de notre intérêt ».
Le constat est le même sur la voie PK14- Pylône-Djonou- Ceg Godomey (Abomey-Calavi). « Nous allons enfin finir avec les multiples escaliers qui nous rendent malades ; et également l’impraticabilité de la voie en saison pluvieuse», a laissé entendre Sylvain Kouyè, un habitant de la zone qui reconnaît qu’on ne peut faire des omelettes sans casser des œufs. Il a invité les entreprises adjudicataires à tenir leur engagement pour ne pas rendre la vie dure aux populations qui souffrent très souvent pendant la période des travaux de construction de ces infrastructures routières.
Rappelons que 650 km de routes sont concernés par le projet Asphaltage pour un coût global de 900 milliards F Cfa. Il s’agit de l’aménagement et de la réhabilitation de voiries primaire, secondaire et tertiaire avec lampadaires, espaces verts, espaces pour stationnement bus dans plusieurs villes telles que Porto-Novo, Cotonou, Lokossa, Abomey-Calavi, Bohicon, Abomey, Parakou, Natitingou et Sèmè-Kpodji. L’attente a été longue depuis la libération des espaces publics mais assurément, les populations en jouiront bientôt.

LIRE AUSSI:  Le mois de Ramadan: En attendant que Djougou se lâche