Mise en service de microcentrales électriques dans le nord Bénin: La révolution énergétique amorcée

Par Admin3,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Mise en service de microcentrales électriques dans le nord Bénin: La révolution énergétique amorcée

Service

Plusieurs arrondissements de la région nord du Bénin à savoir Bouanri, Angaradebou, Zougou-Pantrossi, Madecali… longtemps demeurés dans l’obscurité, faute d’énergie électrique jouissent depuis quelques jours de la lumière. Fruit de la mise en œuvre du Programme d’action du gouvernement (Pag), les microcentrales électriques, inaugurées par Jean-Claude Houssou, en charge du secteur lors de sa tournée dans la région nord du Bénin du 21 au 24 août dernier apportent un changement dans le quotidien des populations bénéficiaires. Celles-ci n’ont pas tari de mots pour exprimer leur reconnaissance au chef de l’Etat.

LIRE AUSSI:  Ouverture de la 1re session ordinaire de 2018 au parlement: Les réformes électorales pour les législatives 2019 comme priorité

Des localités du nord Bénin disposent d’électricité grâce à la mise en œuvre du Programme d’action du gouvernement. L’accès à l’énergie, l’une des priorités du gouvernement, se concrétise progressivement à la satisfaction des populations bénéficiaires. La délégation ministérielle composée des cadres de l’Agence béninoise d’électrification rurale et de maîtrise d’énergie (Aberme) et ceux de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee) s’est rendue dans l’arrondissement de Bouanri, situé à environ 28 kilomètres de Bembèrèkè, le jeudi 22 août, avant de poursuivre le périple dans d’autres localités. Cette tournée entreprise par le ministre
Jean-Claude Houssou en charge de l’Energie s’inscrit dans le cadre de la mise en service de la ligne électrique 161 KV Parakou-Bembèrèkè-Kandi-Malanville et postes associés. Elle vise aussi à faire le point des améliorations apportées à la sécurisation de l’approvisionnement en énergie électrique dans le nord du pays, à inaugurer des microcentrales solaires photovoltaïques et constater le niveau de satisfaction des populations bénéficiaires.
Selon le maire de la commune de Bembèrèkè, Mifoutaou Salifou, l’arrondissement de Bouanri est le seul des cinq que compte la commune à ne pas disposer de réseau électrique. Or, l’énergie électrique est une nécessité, voire une exigence dans tous les secteurs d’activités, a-t-il confié, très satisfait du déplacement du ministre et de sa délégation dans cette zone d’accès difficile. « Le chef de l’Etat a entendu le cri de cœur des populations et a dépêché le ministre pour mettre en service cette centrale afin que les populations aient accès à l’énergie. Personne ne croyait à cet acte depuis la fin des travaux », a fait constater le maire de Bembèrèkè. Il plaide cependant pour la fourniture en mode promotionnel des compteurs aux populations pour permettre un abonnement massif.

LIRE AUSSI:  A l'endroit de la classe politique et du président de la République du Bénin: Message d'interpellation des OSC

Bouanri bénéficie en effet d’un ouvrage constitué d’une microcentrale solaire de 40 kilowatts crête (Kwc) d’un coût global d’environ deux cents millions de F Cfa,
destinée à fournir l’électricité à plus de deux cent ménages du village, soit environ mille habitants. L’ouvrage, selon le directeur général de l’Aberme, Francis Tchékpo, est constitué de cent-soixante modules solaires de 250 Wc, douze onduleurs solaires, soixante-douze batteries solaires, dix lampadaires pour l’éclairage public et de 3 km de réseau basse tension pour desservir les populations. A cela s’ajoute une adduction d’eau de 20 m3 réalisée pour alimenter les populations en eau potable. Il a rassuré que les opérations de pose de compteurs électriques vont démarrer et les populations vont débourser seulement 50 000 francs au lieu de 180 000 francs pour les avoir. Le préfet du Borgou, Djibril Mama Cissé, membre de la délégation, a salué la concrétisation de l’une des promesses du chef de l’Etat à l’endroit des populations. « Cette promesse réalisée à Bouanri est un acte hautement social. Ce joyau installé va profiter à toute la population », s’est-il réjoui.

En annonçant que le secteur de l’énergie est une priorité pour le gouvernement, le ministre de l’Energie, Jean-Claude Houssou a indiqué que l’insécurité va s’éloigner de l’arrondissement et toutes les infrastructures vont fonctionner grâce à l’énergie électrique devenue une réalité. Tous les apprenants vont également en bénéficier, selon le ministre, qui souligne d’ailleurs que ces derniers vont se séparer des lampions, potentielle source de maladie. « Protégez l’infrastructure afin que chacun puisse l’utiliser le plus longtemps possible. Il n’y aura plus de zone de non droit en matière d’infrastructures qui doivent contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations », a-t-il insisté. Le ministre de l’Energie a également mis en service les installations électriques de l’arrondissement de Zougou-Pantrossi, dans la commune de Gogounou et à Kouaratédji dans la commune de Malanville. Ces deux grands arrondissements bénéficient ainsi de microcentrales solaires photovoltaïques et d’une adduction d’eau chacun.

LIRE AUSSI:  Coopération Sud-Sud: Le renforcement de l’axe Bénin-Rwanda en question

Des décennies d’injustices réparées

Angaradebou et Madécali situés au bord de la voie inter-Etats voient les installations électriques sans jamais en bénéficier. Aujourd’hui, c’est chose faite, confie le directeur général de l’Aberme, Francis Tchékpo, soutenu par le préfet de l’Alibori, Mouhamadou Moussa. Selon ce dernier, Angaradebou est le plus grand arrondissement qui compte trois conseillers communaux. Un ancien village administratif reconnu par le colon, poursuit le préfet, qui jusque-là n’a pas bénéficié de l’électrification. « Cela pose un problème.  C’est un ouf de soulagement aujourd’hui. Ce qu’on n’a pas pu corriger pendant plusieurs décennies, l’a été aujourd’hui et c’est à l’actif du chef de l’Etat, Patrice Talon », a informé le préfet de l’Alibori. « Le nouveau poste flambant neuf de la Ceb de plus de 25 milliards F Cfa d’investissement vous place en avant-garde énergétique dans le nord du Bénin. Et c’est de Kandi que partira désormais l’énergie pour aller à Malanville. C’est extraordinaire. Les infrastructures installées vous donnent le nécessaire pendant vingt-cinq années sans difficulté », a rassuré Jean-Claude Houssou, qui a appelé à soutenir le chef de l’Etat dans ses différentes œuvres de développement du Bénin.

A Madécali, situé à cinq kilomètres du Nigeria, le maire de la commune de Malanville, Inoussa Dandakoé a confié que le régime de la Rupture fait un effort considérable. Madécali ne sera plus frustré, a-t-il informé avant de faire un plaidoyer, celui de l’extension du réseau vers la frontière afin que la Police et la Douane soient soulagées et que les activités socioéconomiques et les infrastructures marchandes de la localité reprennent vie. Madécali bénéficie d’une installation de 24 km 500 du réseau moyenne tension et de 2052 réseaux basse tension de 160 Kwt et 10 lampadaires conventionnels. Ces installations vont desservir 300 ménages soit environ 1500 habitants. Pour avoir son compteur, les demandeurs vont payer 90 000 francs à Madécali, 90 000 francs à Angaradebou et 50 000 francs à Kouaratédji.

LIRE AUSSI:  Fermeture des frontières du Nigéria: Gouvernement et producteurs du Bénin explorent des pistes de résolution

Satisfaction et reconnaissance au bienfaiteur

Les élus communaux de Bembèrèkè, Kandi, Malanville… ont exprimé toute leur gratitude au chef de l’Etat, satisfaits de la concrétisation de sa promesse. C’est la preuve que même dans le silence, de grandes choses se réalisent, dira le préfet du Borgou après une visite des installations du poste source de la Ceb à l’arrondissement central de
Bembèrèkè. Fortuné Soudé, directeur de la production et des mouvements d’énergie de la Sbee, note plus de confort dans la distribution d’énergie au profit de la population. « On a de bonnes réserves de puissance pour les défis futurs, une bonne tension et une coordination fiable », informe-t-il. Alazi Osséni Saka Zinatou, première adjointe au maire de la commune de Kandi, a confié que les ouvrages réalisés répondent véritablement au défi du développement durable à travers la sécurité de l’énergie électrique au Bénin. « Je salue la vision du chef de l’Etat qui a élaboré une stratégie novatrice d’approvisionnement en énergie électrique en milieu urbain et rural », précise l’élue communale.
Il est à souligner que les bénéficiaires des centrales solaires photovoltaïques ont pris l’engagement de sécuriser les installations sous l’œil vigilant des vingt-quatre commissariats d’arrondissement du département de l’Alibori.