Modernisation de la Poste du Bénin: Les nouveaux membres du Conseil d’administration installés

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Modernisation de la Poste du Bénin: Les nouveaux membres du Conseil d’administration installés


Les nouveaux membres du Conseil d’administration de la Poste du Bénin ont été installés ce jeudi 17 septembre à Cotonou. A l’occasion, le ministre de la Communication et de la Poste, Alain Orounla, les a invités à accélérer le processus de renaissance, de restructuration et de modernisation de la Poste afin de la rendre solvable, rentable et performante sur le marché.

LIRE AUSSI:  Le ministre Gaston Dossouhoui dans la Vallée de l’Ouémé: Dangbo aura beaucoup perdu, si la commune perd Paia-Vo

La Poste du Bénin a un nouveau Conseil d’administration. Il a été installé jeudi 17 septembre par le ministre de la Communication et de la Poste, Alain Orounla. Au nombre de 7 avec à leur tête un président, les nouveaux administrateurs sont nommés pour un mandat de trois ans renouvelable et ont la responsabilité de définir les orientations de la Poste, d’adopter son organigramme et ses procédures ainsi que de procéder à l’adoption chaque année du budget de la société.
Horace Afadjinou, directeur général de la Participation de l’Etat et de la délégation représentant le ministre de l’Economie et des Finances, note qu’il s’agit d’une lourde responsabilité que portent les administrateurs puisque la loi n°88-005 du 26 avril 1988 relative à l’organisation et au fonctionnement des entreprises publiques et semi-publiques stipule que le « Conseil d’administration est investi des pouvoirs les plus étendus pour agir en toute circonstance au nom de l’entreprise publique dans la limite de l’objet social et de ceux expressément réservés par la loi et les statuts ». Horace Afadjinou précise que c’est dans le but de mieux responsabiliser le Conseil d’administration que le conseil des ministres lui a délégué ce pouvoir. Il rappelle que les administrateurs ont la responsabilité du contrôle permanent de la gestion du directeur général et de l’arrêt des comptes de chaque exercice tout en respectant le délai légal qu’est le 31 mars de l’année N+1. Passé ce délai, les administrateurs encourent des peines d’emprisonnement et d’amendes. Il ajoute qu’ils ont de même la responsabilité de recruter ou de révoquer le directeur général en cas de manquement ou d’insuffisance de résultat. « Lorsque vous avez des préoccupations liées à la gestion quotidienne de la direction générale, le conseil doit pouvoir délibérer et rendre compte au conseil des ministres à travers le ministre de tutelle », fait-il savoir aux nouveaux administrateurs. Horace Afadjinou poursuit que le conseil d’administration, pour mieux fonctionner, doit se réunir autant que possible et au siège de la Poste du Bénin. Il demande aux administrateurs de bien jouer leur partition auprès des commissaires aux comptes afin que ces derniers puissent rendre compte au conseil des ministres.

LIRE AUSSI:  Scrutin du dimanche 6 mars: Boni Yayi évoque l’avancée démocratique du Bénin

Appel à la modernisation de la poste

Tout en félicitant les nouveaux membres du Conseil d’administration pour leur nomination, le ministre de la Communication et de la Poste a mis l’accent sur l’importance et le caractère sensible de leur mission. Alain Orounla, au nom du président de la République, Patrice
Talon, a salué non seulement le conseil d’administration sortant pour les efforts consentis pour la survie de la société mais aussi la directrice générale qui a pris à bras le corps les problèmes auxquels la poste est confrontée et qui fait au quotidien des efforts pour y trouver solutions.« Nous voulons sortir du schéma classique traditionnel de la poste à l’instar de ce qui s’est passé dans d’autres pays et faire d’elle une entreprise compétitive tout en assumant ses fonctions de service public qui peut être contraignant mais qui est sans doute enrichissant puisque ça lui confère l’avantage d’une présence sur tout le territoire béninois. Il s’agit d’un atout dont elle doit tirer parti en offrant des services aux entreprises », souhaite-t-il. Alain Orounla reconnait le leadership et les qualités de ceux qui sont nommés, les exhorte à prendre au sérieux leur mission et leur fait savoir qu’il ne reste que très peu de temps pour rendre la Poste du Bénin compétitive. A la fin de la cérémonie, chaque administrateur a reçu des mains du ministre un guide pouvant lui permettre de mieux cerner la mission à lui confiée.

LIRE AUSSI:  Manœuvre nationale interarmées « Ma Kon-Hin 2018 »: Les capacités opérationnelles de l’armée renforcées