Mois de service public: Les usagers des administrations réclament l’opération pour toujours dans le Mono-Couffo

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Mois de service public: Les usagers des administrations réclament l’opération pour toujours dans le Mono-Couffo


Démarré le 13 juillet dernier,  »Le mois du service public » n’épargne pas le Mono-Couffo. Il se manifeste au niveau de la plupart des structures déconcentrées à travers l’amélioration de l’accueil et une plus grande disponibilité du personnel envers les usagers.

LIRE AUSSI:  Grève des magistrats: Les tribunaux à nouveau paralysés depuis hier à Abomey

Les structures déconcentrées installées dans le Mono-Couffo pour le compte de l’administration centrale prennent part, elles aussi, au mois du service public. Dans la plupart des directions départementales installées à Lokossa, les usagers sont pris en charge avec une attention très particulière. Par exemple, à la direction départementale de l’Enseignement maternel et primaire (DDEMP), un registre est ouvert pour leur accueil. Ces derniers ne peuvent pas se dérober à ce dispositif. L’agent commis à la tenue du registre, propose gentiment de les orienter vers le service qui fournit les prestations qu’ils désirent. C’est un accueil qui contraste bien avec celui des jours ordinaires au point où l’usager ne cherche même pas à résister à l’invitation de se faire inscrire dans le registre. Respectivement dans chacune des quatre colonnes qui constituent la répartition des pages du registre, chaque usager décline son identité, puis le service sollicité et émarge. Par la suite, le service lui est indiqué. Après s’être acquitté de son besoin, il est à nouveau accueilli par le même agent au niveau du registre, pour enfin donner ses impressions lesquelles sont consignées dans la colonne indiquée. L’usager se contente simplement de mentionner «satisfait» ou «non satisfait» au regard de la prestation dont il a bénéficié. Et, il n’en faut pas plus pour que des usagers comme Jean Dahouè s’exclame: «vivement que tous les jours soient ceux du service public».

LIRE AUSSI:  Grève des magistrats: Les tribunaux à nouveau paralysés depuis hier à Abomey

Au niveau d’autres administrations comme la direction départementale en charge de l’Urbanisme et de l’Assainissement, l’heure est plutôt aux journées portes ouvertes. Lesquelles mettent à la disposition des usagers une source de documentation sans compter la possibilité qui leur est offerte d’échanger avec les compétences de ladite direction et ce, parallèlement aux diligences faites pour satisfaire les besoins exprimés en matière de prestations de service.
Déjà mercredi 15 juillet dernier, soit deux jours après le lancement du  »mois du service public », la directrice départementale du Travail et de la Fonction publique, Carine Kèkin Zannou a, à la suite du préfet Mono-Couffo, Corentin Kohoué, fait cas de l’initiative aux assises. A l’occasion, elle s’est attardée sur les objectifs liés au mois du service public qui sont, entre autres, la ponctualité et le maintien du personnel au poste de travail, puis le traitement diligent des demandes en attente ou exprimées par les usagers. Et en vue d’apprécier la performance obtenue au bout de l’effort, le préfet a demandé aux directeurs départementaux de faire le point des dossiers en attente de traitement au niveau des structures sous leur tutelle.