Mono : Des affiches électorales encore en place en violation de la loi

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Mono : Des affiches électorales encore en place en violation de la loi


Les grosses affiches des candidats pour les élections communales et municipales de ce dimanche ont disparu des carrefours et principales artères dans le département du Mono, la campagne électorale ouverte le 1er mai dernier ayant pris fin ce samedi à 0 heure après quinze jours d’opérations.

LIRE AUSSI:  Face au Covid-19 : Internet mobile a sauvé les entreprises, confirme l’Arcep

Cependant, de nombreuses affiches et affichettes des partis en lice sont encore visibles par endroits, notamment sur des façades de maison et autres supports ayant servi à la propagande hors média.
De Lokossa à Guézin, en passant par Agatogbo, Comè, Gbéhoué, Adjaha, Oumako, Mannonkpon, Zoungbonou Kpinnou, Avèdji, force est de constater que ces visuels quoique peu nombreux sont encore perceptibles, et ce, en violation des dispositions de la loi n°2019-43 du 15 novembre 2019 portant Code électoral. L’article 47 dudit code stipule : « Nul ne peut, par quelque moyen ou sous quelque forme que ce soit, faire campagne électorale en dehors de la période prévue à l’article précédent (Ndlr : article 46) »
Les responsabilités sont partagées. Bon nombre de citoyens ignorent qu’ils ne doivent plus garder les affiches politiques sur les murs de leurs habitations, les autorités devant veiller au décrochage des différents supports de communication sont certainement prises par le court temps à eux imparti pour les défaire. D’autres, des militants en l’occurrence, font exprès : certaines affiches ne sont pas entièrement détruites, laissant entrevoir les logos de parti et même des portraits entiers de candidats.

LIRE AUSSI:  Dialogue politique: Trois jours de réflexion sur l’arsenal politique béninois

Claude Urbain PLAGBETO / Photo : CUP