Montée drastique des cas de Covid-19: Nécessité d’une prise de conscience collective

Par Isidore Alexis GOZO (gozoalexis6@gmail.com),

  Rubrique(s): Santé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Montée drastique des cas de Covid-19: Nécessité d’une prise de conscience collective


Alerte rouge en ce qui concerne l’augmentation des cas de Covid-19 au Bénin. La banalisation des mesures barrières et le manque d’engouement pour la vaccination en sont pour quelque chose. Il s’impose alors une prise de conscience au sein de la population.

LIRE AUSSI:  Réforme du droit à la liberté d’association au Bénin : Les Osc soucieuses du cadre juridique

Abandon progressif des dispositifs de lavage des mains et du gel hydroalcoolique, non port de masques, non-respect de la distanciation sociale en public… C’est ce triste constat que l’on fait depuis quelques semaines de la part des Béninois qui côtoient, chaque jour, le Covid-19. Ce qui fait augmenter le nombre de cas positifs.
Selon les informations publiées sur le site du gouvernement, la situation est alarmante. Comparativement au bilan présenté à la date du 12 août où le Bénin était à 8 978 cas, on a enrégistré 1 205 nouveaux cas. Pour ce qui est du nombre de décès, 6 nouveaux décès sont enregistrés, ce qui porte le total à 119 décès.
Face à la recrudescence des cas, l’autorité ministérielle a tiré la sonnette d’alarme, dimanche 15 août dernier, pour inviter les populations à se faire vacciner. Benjamin Hounkpatin note qu’avec la situation que projette le tableau de bord épidémiologique, les Béninois semblent payer le prix de l’incrédulité. Il informe que, ces derniers jours, le nombre de patients en hospitalisation est en hausse et la vaccination est la seule alternative sérieuse pour sortir durablement de cette crise. Par rapport à ceux qui ont délaissé les mesures barrières, ils sont appelés à se prendre au sérieux et à ne pas se fier aux rumeurs véhiculées sur les réseaux sociaux qui font croire à la dangerosité des vaccins. « C’est une aberration. Nous avons vacciné nos enfants, selon des calendriers. Nous nous sommes vaccinés nous-mêmes avec plusieurs antigènes contre par exemple la fièvre jaune, la méningite. Et brutalement, avec l’éclosion des réseaux sociaux, nous assistons à une infodémie. Chacun se lève pour créer son information. Tout le monde devient intellectuel, scientifique pour dénaturer ce qui se passe, devenant du fait coupable de meurtre », se désole l’autorité ministérielle.
Outre le ministre de la Santé, c’est le chef de l’Etat, Patrice Talon, qui appelle les Béninois à ne pas céder à la panique et aux fausses informations. Sur sa page facebook, il rappelle l’urgence du moment. « La recrudescence des cas de Covid-19, ces derniers jours dans notre pays, est préoccupante à plus d’un titre. Ce, d’autant que nous enregistrons de nouveaux cas et de nombreux décès, y compris dans le rang des sujets très jeunes », fait constater Patrice Talon. Le chef de l’Etat invite donc chaque Béninoise et chaque Béninois ainsi que toute la population résidant au Bénin à remplir le contrat social « qui nous lie dans le cadre de la lutte contre cette pandémie, c’est-à-dire à se faire vacciner pour se protéger et protéger les autres ». Le plus urgent pour les populations qui tiennent toujours à leur vie est de prendre conscience que le vaccin est la solution efficace pour se mettre à l’abri de tout danger. Le respect des mesures barrières n’est pas non plus à négliger.

LIRE AUSSI:  Regards croisés de deux specialistes sur l'affermage de certains hôpitaux.