Monument aux Amazones et retour des biens culturels: L’initiative du gouvernement rend justice, selon Jean Boniface Dossou-Yovo

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Monument aux Amazones et retour des biens culturels: L’initiative du gouvernement rend justice, selon Jean Boniface Dossou-Yovo


Patrice Talon s’est engagé dans un processus de récupération des biens culturels du Bénin. De même, il entreprend d’honorer la mémoire des Amazones du Dahomey à travers l’érection d’un monument à elles dédié. Cette initiative entérinée par le Conseil des ministres du mercredi 17 juillet dernier, rend justice aux vaillantes guerrières, selon l’écrivain Jean Boniface Dossou-Yovo.

LIRE AUSSI:  Postes de contrôle juxtaposés de Malanville: Les acteurs formés au respect des normes

L’aménagement de l’esplanade des Amazones prévu par le gouvernement vise à honorer la mémoire des vaillantes guerrières du Dahomey. Entreprendre d’honorer la mémoire des Amazones, c’est rendre justice à ces dernières. C’est le point de vue de l’écrivain Jean Boniface Dossou-Yovo. L’auteur exprime sa satisfaction et souhaite un aboutissement heureux du projet. Car les Amazones ont marqué l’histoire du Bénin. « Il s’agit d’une belle initiative qui témoigne du sens de patriotisme du chef de l’Etat », a-t-il soutenu. Eriger un monument en leur mémoire revêt une importance particulière au regard du combat qu’elles ont mené. Il invite le président de la République à faire aboutir ce projet. Car sur le plan spirituel, explique-t-il. Les âmes des Amazones exterminées continuent de souffrir. Il faut nécessairement un grand monument avec un certain nombre de symboles à matérialiser », indique Jean Boniface Dossou-Yovo.
« … Nous invitons tous les hommes de bonne volonté, les hommes de foi, de cultes, les maîtres spirituels, les dirigeants, les universitaires, les têtes couronnées, les experts culturels, les hommes d’affaires à accomplir un devoir de mémoire », souhaite J. Dossou-Yovo. « Notre histoire constitue un trésor, nous invitons les uns et les autres à un petit témoignage marquant la vie des guerrières », confie-t-il, avant d’expliquer que de milliers d’amazones et de guerriers sont ensevelis, engloutis dans les marécages de Cotonou. Il se réjouit de ce que le président Patrice Talon, depuis l’indépendance, décide de leur rendre hommage. S’il invite les citoyens à considérer leur symbole, cela traduit, à ses dires, un cri de cœur qui vient comme l’éveil de conscience en vue de valoriser à jamais les valeurs qu’elles incarnent, aujourd’hui galvaudées. Le legs que constituent ces valeurs est à préserver ».

LIRE AUSSI:  Augmentation des prix des produits de la SOBEBRA:Le démenti ferme de la direction générale

Amour de la patrie

Le patriotisme, dont ces Amazones ont fait montre, reste, à son avis, une source inépuisable.
Quant aux objets culturels du Bénin qui séjournent en Europe et pour lesquels le chef de l’Etat se bat pour le rapatriement, J. Dossou- Yovo salue l’initiative. Il estime que ces œuvres culturelles et cultuelles sont des objets sacrés qui doivent obligatoirement rentrer au Bénin. « Tant que ces objets resteront à l’étranger, cela ne ferait pas du bien à ceux qui sont venus nous les enlever », précise-t-il. L’on pourra les conserver sur le plan muséal, pour qu’elles puissent garder leur valeur cultuelle, a-t-il suggéré.
Il faut dire que le gouvernement entend réaménager le Boulevard de la Marina. Ce programme global d’aménagements urbains et paysagers inclut l’esplanade des Amazones, de la place de l’indépendance, du champ de foire et les jardins de Mathieu Kérékou. Le projet prévoit également la conception et la construction du monument Amazone et du monument aux morts. Le premier vise à instituer un symbole identitaire fort pour le pays à travers un ouvrage emblématique, en hommage aux Amazones du Dahomey. Il consiste en une statue en structure métallique avec une enveloppe en bronze d’une hauteur hors-tout de 30 mètres.

LIRE AUSSI:  Insolite à Parakou: Un homme meurt rudoyé par un bœuf en débandade