Moov dance crew 2017 : Les danseurs de « Street king » sacrés champion

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Moov dance crew 2017 : Les danseurs de « Street king » sacrés champion


Le challenge de danse « Moov dance crew » initié par le réseau de téléphonie mobile Moov Bénin était, samedi 2 septembre dernier à sa dernière étape. La finale âprement discutée par les groupes en compétition s’est soldée par le sacre du groupe « Street king », gagnant du trophée mis en jeu et d’une enveloppe financière de trois millions de francs Cfa.

LIRE AUSSI:  97e édition de Nonvitcha à Grand-Popo: Les innovations de la fête de retrouvailles des Xwla et Xwéla

Toutes les six équipes parvenues en phase finale du « Moov dance crew » 2017 voulaient repartir avec le gros lot du vainqueur misé par le réseau de téléphonie mobile Moov Bénin. Déjà quatre ans que ce réseau, à la faveur de la période des vacances, offre aux jeunes garçons et filles de Cotonou (particulièrement) et des autres villes du Bénin d’avoir des loisirs sains à travers une compétition de danse. « Moov dance crew », c’est le nom de cette compétition qui, cette année, pour sa phase finale a drainé un nombre impressionnant de spectateurs venus s’égayer et/ou pour soutenir les danseurs en compétition.
« Pro set », « Free back », « Street king », « Les descendants de Béhanzin », « Soldats bénis », « Miwa ke » sont les six groupes ont pu se hisser en phase finale à la suite des challenges antérieurs. L’une des innovations apportées à l’édition de cette année, la cinquième, c’est que les challengers ont été sélectionnés, non plus seulement à Cotonou, mais également dans d’autres villes comme Parakou, Bohicon et Porto-Novo.
Aïssatou Diallo, directrice marketing et communication de Moov Bénin, rappelle également, au titre des innovations que la Fondation du réseau a été mise à contribution. « Dans chacune des villes parcourues, nous avons posé des actions sociales pour impacter la vie des populations », déclare-t-elle. Autrement, signifie-t-elle, l’utile a été joint à l’agréable.

LIRE AUSSI:  Projet de l’Autoroute sous-régionale « Corridor Abidjan-Lagos »: Les experts des pays membres évaluent les avancées

Sur le dance floor !

Le concours « Moov dance crew » s’est déroulé en plusieurs étapes. A la suite des présélections, se sont déroulés à Cotonou, notamment au stade de l’Amitié général Mathieu Kérékou, les quarts de finale et les demi-finales qui ont permis de dégager les groupes finalistes. Samedi dernier, face aux public et aux membres du jury, les danseurs de ces groupes se sont succédé sur le dance floor pour faire parler leur génie et leur talent. A l’issue des premières confrontations, « Les descendants de Béhanzin » et « Miwa ke » ont perdu le droit d’accès au carré d’as parce que battus lors des confrontations en occupant respectivement la cinquième et la sixième place.
Deux confrontations entre « Pro set », « Free back », « Street king » et « Soldats bénis » vont à nouveau permettre de connaître les deux finalistes. Ici, ce sont « Free back » et « Street king » qui ont eu le dessus sur leurs adversaires. Le combat pour la troisième place opposera alors « Pro set » et « Soldats bénis ». Sans difficulté, le groupe « Soldats bénis » s’impose et s’arroge la troisième.
Le derby final a mis aux prises « Free back », « Street king ». Deux groupes qui lorgnaient la grosse cagnotte de 3 millions de francs Cfa et qui, pour cette raison, ont rivalisé d’ardeur et d’innovation.
Tout a été mis en œuvre de part et d’autre pour susciter l’adhésion du public et l’admiration du jury. Finalement, très bien inspirés et assez engagés sur scène, les danseurs de « Street king » sont parvenus à se défaire de leurs adversaires en devenant l’équipe championne de « Moov dance crew », cinquième édition. Une édition dont la finale a connu la présente et la prestation de nombreux artistes de renom comme Fanicko, Tyaff, l’humoriste ivoirien Agalawal et son compatriote Dj Arafat.

LIRE AUSSI:  Rapport de recherche Global Téléphones 5G: Une croissance prononcée à l’horizon 2024

Plusieurs millions distribués

En plus du trophée dont ils héritent en tant que champions, les danseurs de « Street king » ont empoché un chèque de 3 millions F Cfa. Ceux de « Free back » sont repartis avec 2 millions F Cfa. Le groupe « Soldats bénis » arrivé en troisième position a été récompensé avec 1,5 million F Cfa alors que « Pro set » s’est vu gratifié avec un million. « Les descendants de Béhanzin » et « Miwa ke », respectivement cinquième et sixième, ont reçu des enveloppes financières 500 000 F Cfa et 300 000 F Cfa. C’est aussi là, une autre innovation révélée par directrice marketing et communication de Moov Bénin. Pour elle, récompenser chacune des équipes finalistes est une manière de les encourager et de les inciter à poursuivre dans le travail.
Au terme de la remise des lots, les danseurs n’ont pas caché leur émotion et surtout leur admiration à l’endroit du réseau Moov Bénin. Le porte-parole de l’équipe finaliste « Free back », Cédric Glèlè, justifie la participation et surtout le rang occupé par son équipe. Pour lui, il faut y voir une manière « pour des jeunes sans moyens de se mettre ensemble et de travailler dans l’union » pour produire le meilleur ». Ses sentiments, poursuit-il, sont à la joie, même s’ils sont teintés de tristesse.
Côté vainqueur, le ton est à la satisfaction. Au nom de « Street king », Joseph Adango s’est dit débordé de joie. « Cela n’a pas été facile du tout, mais nous y sommes parvenus à force de nombreuses séances de répétitions et d’entraînement », souligne-t-il. Enfin, se réjouit-il, Moov Bénin a pensé de bonnes choses pour les jeunes.
« Moov dance crew » est le plus grand challenge de danse entre les jeunes du Bénin. Sa première édition a eu lieu sur l’esplanade de la place-des-martyrs. L’engouement suscité par la compétition au sein de la jeunesse avait alors obligé les organisateurs à la délocaliser sur l’esplanade du stade de l’Amitié.