Municipalité de Parakou: Les ambitions du nouveau maire pour la ville

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Municipalité de Parakou: Les ambitions du nouveau maire pour la ville


Le nouveau maire de Parakou, Charles Toko, a dévoilé, lundi 10 octobre à l’hôtel de ville, ses ambitions pour le développement de la ville, à la faveur d’une session extraordinaire du Conseil municipal, la toute première qu’il dirige. L’installation d’une auto-gare centrale unique et l’adoption d’un 2e collectif budgétaire de l’année, étaient au cœur des travaux.

LIRE AUSSI:  Justice:Le Tribunal de première instance de Comè inauguré

«Je voudrais qu’on aille vite et même très vite parce que les besoins sont énormes et nos populations désespèrent », laisse entendre Charles Toko, nouveau maire de Parakou. Il rassure que ce sera avec méthode et organisation, pour rallumer la flamme de l’espoir. La gouvernance sera participative avec plus de responsabilités déléguées aux adjoints au maire, aux chefs d’arrondissement et chefs quartier, indique-t-il. « Le maire n’est rien si les chefs d’arrondissement ne sont pas forts. Nos réformes à venir iront dans ce sens », souligne Charles Toko. Il entend compter sur l’ensemble du Conseil municipal sans considération politique aucune, les anciens dirigeants de la ville, les sages et notables pour amorcer la modernisation de Parakou. A cet effet, il est question de réorganiser rapidement l’espace et de favoriser la fluidité de la circulation, estime-t-il. C’est d’ailleurs le but visé par le premier point de la session tenue dans l’après-midi du lundi 10 octobre et qui est relatif à la délocalisation de toutes les gares et de tous les parkings vers un endroit sécurisé et adapté comme dans d’autres grandes villes. A en croire le maire, les négociations ont permis d’identifier le site du Conseil national des chargeurs du Bénin (CNCB) au quartier Albarika dans le 1er arrondissement pour un grand parking unique avec les commodités requises. La viabilisation du site est déjà lancée.

LIRE AUSSI:  Appel à la paix en période électorale : Le message du ministre Aurélien Agbénonci aux jeunes béninois

Charles Toko annonce un programme d’urgence pour l’assainissement, le reprofilage et le rechargement des voies, la réalisation de dalots pour relier les arrondissements, la construction et l’équipement des salles de classes ainsi que des actions dans les domaines de l’eau, de l’énergie, des sports, de la culture, de l’aménagement du territoire, des lotissements, de la sécurité. Ce programme d’urgence d’investissement, précise-t-il, appelle de nouveaux moyens à vite mobiliser, car la situation financière actuelle de la mairie est « critique ».
Métropole du septentrion, Parakou est un pôle économique pour propulser le développement du Nord du Bénin. Le gouvernement de la Rupture et le président Patrice Talon en sont bien conscients et sont déjà prêts à jouer leur partition, croit savoir Charles Toko.

Un programme spécial de développement annoncé

Outre la question de la gare unique, la session du Conseil municipal d’hier a été également consacrée à un deuxième collectif budgétaire de l’année. Il trouve son fondement dans de nouvelles ressources dans le cadre du 2e Programme pluriannuel eau et assainissement (PPEA II) pour un investissement majeur dans le secteur de l’eau et pour les travaux à mener en toute urgence pour soulager les peines des populations et ce, dans les trois arrondissements, justifie le maire. D’autres collectifs seront faits en fonction des ressources additionnelles et des nécessités de réajustement, envisage-t-il. Au nom de son équipe, il dit être ouvert à toutes bonnes propositions pour le développement de la ville. Les jours à venir, il entend réunir les cadres de Parakou pour recueillir les propositions afin de concevoir un programme spécial de développement pour Parakou.
Des réformes majeures vont rapidement intervenir pour améliorer la performance de l’administration municipale dans tous les secteurs, a également annoncé Charles Toko. « Nous allons sécuriser nos ressources et instaurer une bonne gestion qui tient compte des priorités de nos populations », promet le maire. Au drapeau hier matin, il a annoncé les couleurs en exhortant les agents de la mairie à se mettre aux pas pour produire des résultats sous peine d’être sanctionnés. Pour lui, le temps de la division et des querelles politiciennes est passé ; place au travail?

LIRE AUSSI:  Présidence du Conseil des ministres du Cames: Marie Odile Attanasso élue