Musique: Lokossa se souvient de Gnonnas Pedro

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Culture |   Commentaires: Commentaires fermés sur Musique: Lokossa se souvient de Gnonnas Pedro

Gnonas Pedro

Jeudi 12 août, cela fait 17 ans que le Bénin a fait ses adieux à l’un de ses illustres ambassadeurs culturels, Gnonnas Pedro. Lokossa, terre natale du maestro, s’en souvient à travers un programme alléchant fait d’une caravane d’artistes qui a sillonné les grandes artères de la ville.

LIRE AUSSI:  Semaine des volontaires à l’Abpf :La région Sud-ouest sous les feux de la rampe à Lokossa

Dix-sept ans après sa mort, Gnonnan Sossou Pierre Kuassivi, de son nom d’artiste Gnonnas Pedro, demeure présent dans la mémoire des habitants de Lokossa, voire de tout le département du Mono. Mais au-delà du département, c’est tout le Bénin qui se souvient de l’amoureux de salsa et précurseur du rythme « agbadja rénové ». Gnonnas Pedro est décédé le 12 août 2004 des suites d’une courte maladie alors qu’il menait une carrière internationale florissante qui lui a permis de faire entendre la voix du Bénin et son rythme « agbadja » sur des scènes internationales avec le groupe Africando.
Autour du thème : « Immortaliser les œuvres de Gnonnas Pedro», la dimension de l’artiste ainsi que ses œuvres sont au menu de la commémoration des 17 ans de son rappel à Dieu. Notamment à Lokossa, sa terre natale, il est prévu outre une caravane organisée, mercredi dernier, une rencontre intellectuelle puis une compétition musicale dénommée « trophée Gnonnas Pedro » dont les trois lauréats seront connus au cours du concert très attendu dans le cadre de cet anniversaire qu’organise l’association Art d’Afrique, partenaire de la famille du défunt. L’association Art d’Afrique est un regroupement de jeunes décidés à immortaliser les icônes du monde artistique à l’instar du maestro Gnonnas Pedro. Dans cet élan, elle a entrepris à Lokossa des travaux de réhabilitation du musée qui porte le nom de l’illustre « dadjê ». Dans le cadre du présent anniversaire, l’inédite rencontre intellectuelle va contribuer à faire avancer les réflexions sur trois préoccupations. « Gnonnas Pedro, quels atouts pour le tourisme au Bénin » est la première préoccupation. La deuxième est relative aux «Opportunités et contraintes de la création du festival international Gnonnas Pedro » et enfin la troisième et dernière préoccupation a trait à la nécessité d’ériger un musée Gnonnas Pedro comme gage de l’ancrage du souvenir de l’artiste et de promotion du patrimoine immatériel artistique du Bénin.
Relativement à la compétition musicale qui vise une saine émulation pour l’éclosion des talents, douze jeunes artistes dont cinq dames, sont présélectionnés par un jury constitué des vedettes telles que Assy Kiwah et Kouami Mensah. Les nominés auront à interpréter, chacun, au moins deux chansons de Gnonnas Pedro à la phase finale du Trophée du nom du maestro tenue le 13 août dernier, date du concert live où sont attendus de nombreux artistes confirmés.
Contrairement aux éditions précédentes, la présente célébration sous la houlette de l’association Art d’Afrique mobilise l’attention de presque toutes les couches de la société. Le régent de la communauté des Kotafon, des responsables de la communauté des cultes vodoun ainsi que des services départementaux sectoriels ont reçu la visite des organisateurs qui sont allés solliciter l’implication de leurs hôtes. De même que des députés, des maires et le préfet aussi bien que la Conférence administrative départementale du Mono ont reçu l’association qui a tenu à faire de la célébration un événement départemental meublé d’activités culturelles.

LIRE AUSSI:  Semaine des volontaires à l’Abpf :La région Sud-ouest sous les feux de la rampe à Lokossa