Musique traditionnelle: Le fils d’Alokpon lance « Kpèmando » le week-end prochain

Par La Redaction,

  Rubrique(s): Culture |   Commentaires: Commentaires fermés sur Musique traditionnelle: Le fils d’Alokpon lance « Kpèmando » le week-end prochain


« Kpèmando » qui signifie rendons grâce, en langue mahi, est le titre du quatrième album de l’artiste Yalèkpon Alokpon. Ce nouveau chef-d’œuvre sera doublement lancé, les28 et 29décembre prochains à Allada, puis à Cotonou. A travers ce titre, l’héritier du roi du tchingounmè souhaite bonne fête de fin d’année au monde entier et invite les uns et les autres à rendre grâce à l’Eternel.

LIRE AUSSI:  1970-2020: Johnny Ahossi, déjà 50 ans da carrière musicale !


Les villes d’Allada et de Cotonou vont vibrer au rythme du tchingounmè authentique, les samedi 28 et dimanche 29 décembre prochains, grâce au fils de feu Alokpon, roi du tchingounmè. Ces deux événements marquent, en réalité, le lancement du quatrième album de Yalèkpon Alokpon intitulé «Kpè man do » en langue mahi. Ce qui signifie littéralement «Rendons grâce ». Mais pourquoi rendre grâce ?
A cette question, l’héritier du roi Alokpon répond:« Notre vécu quotidien dépend de la volonté de Dieu. Donc, personne ne peut dire que du début d’une année jusqu’à sa fin, ce qu’il a pu réaliser, c’est de son propre chef. C’est plutôt l’œuvre de l’Eternel. Et nous devons le remercier pour ses bienfaits pendant les 365 jours qui se sont écoulés. Voilà pourquoi j’ai choisi kpè man do comme titre de cet album Vcd».
En dehors de cet appel à louer le Seigneur, Ignace Yalèkpon Houndéfo de son vrai nom, aborde dans ce quatrième album, des sujets liés, entre autres, à l’amour et aux difficultés de la vie.
« Médédjanvoa, c’est par exemple une chanson qui parle de nos tracasseries quotidiennes. Jeunes et adultes, femmes et hommes ; tout le monde s’active», déclare l’artiste. « Certains, poursuit-il, courent pour se rendre au marché tôt. D’autres doivent se rendre à leur lieu de travail. Les autorités à divers niveaux vont et viennent, etc. Tout le monde court pour telle ou telle œuvre à accomplir. Et au final, nous sommes tous affairés de jour comme de nuit. C’est ce que j’ai voulu exprimer à travers le morceau « Médédjanvoa ».
Le double lancement de ce quatrième album de Yalèkpon Alokpon a été placé sous les parrainages du ministre de la Culture, Jean Michel Abimbola, de Dr Patrick Zantangni et de Wei Jun, directeur du Centre culturel chinois. L’artiste sera soutenu tout au long des événements par quatre de ses collègues.
Après Allada et Cotonou, le fils héritier du roi du tchingounmè compte faire un grand show en live, le 3 janvier prochain, à Savalou. A travers ces trois sorties, le natif de Ouèssè (Savalou) entend démontrer, une fois encore, au peuple béninois que le roi Alokpon a préparé une relève de qualité avant son décès.

LIRE AUSSI:  1970-2020: Johnny Ahossi, déjà 50 ans da carrière musicale !

 

Par Pascal AGUEHOUNDE