Naturalisation: Une vingtaine d’étrangers accèdent à la citoyenneté béninoise

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Naturalisation: Une vingtaine d’étrangers accèdent à la citoyenneté béninoise


Les étrangers naturalisés citoyens Béninois posent avec les autorités

Le ministre en charge de la Justice et son homologue de l’Intérieur ont officiellement remis, vendredi 25 mai dernier, à une vingtaine d’étrangers les documents qui consacrent leur accession à la citoyenneté béninoise. Pour les bénéficiaires, c’est une nouvelle page qui s’ouvre en terre paisible du Bénin.

LIRE AUSSI:  Conseil économique et social: Un bilan positif en 2017, malgré les vicissitudes

La cérémonie était fort simple. Sans fioriture. Mais pour ces étrangers africains, européens et asiatiques, elle était pleine de sens. L’instant pour eux était solennel, longtemps attendu. Sur leur visage, l’émotion se lisait. Les chaudes embrassades à la fin de la cérémonie en disent long sur l’importance que revêt pour cette vingtaine de personnes l’accession à la citoyenneté béninoise.
Leur porte-parole Anne Bernadette Floquet se vide, l’émotion au bout de la voix : « Certains parmi nous ont été poussés hors de leur pays par des événements et n’ont eu pour terre d’accueil que le Bénin ». D’autres s’y sont établis pour raison professionnelle, mais y ont trouvé la sérénité au point de manifester le désir d’être citoyens béninois à part entière, ajoute-t-elle.
Ce que le pays leur a concédé et dont la matérialisation n’est autre que la cérémonie du vendredi dernier conduite par le ministre en charge de la Justice, Joseph Djogbénou. C’est d’ailleurs pour donner à cette accession tout son sens que le gouvernement a décidé d’organiser une cérémonie, explique le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Sacca Lafia. « Vous êtes désormais des Béninois à part entière », a aussi indiqué le ministre qui les a invités à des comportements exemplaires. L’adresse du ministre Joseph Djogbénou ira dans le même sens. Le Garde des Sceaux qui a particulièrement apprécié la tonalité et l’exemplarité mises par les nouveaux citoyens pour exécuter l’hymne national les a encouragés à mériter davantage cet honneur que leur fait le Bénin. A cela, Anne Bernadette Floquet estime que la seule façon pour ses pairs et elle de dire merci, c’est de travailler à apporter leur pierre à la construction du Bénin.

LIRE AUSSI:  Journée internationale de la paix: Cultiver la paix par tous les moyens