Négociations gouvernement-syndicats : Plusieurs revendications satisfaites

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Négociations gouvernement-syndicats : Plusieurs revendications satisfaites


La première session ordinaire de la commission des négociations gouvernement-syndicats, ouverte le 10 septembre dernier, a connu son épilogue, ce vendredi 1er octobre. Il en ressort que des progrès significatifs ont été enregistrés sur la plupart des sujets débattus.

Sur le premier point à l’ordre du jour de la session : les diligences effectuées dans le cadre de la préparation de la rentrée scolaire et universitaire 2021-2022 ; l’on note au niveau des Enseignements Maternel et Primaire, l’effectivité du virement des primes de rentrée des enseignants (primes de journée pédagogique, de rentrée, de rendement, de gratification, d’incitation et de zone d’accès difficile) dans les différentes banques.

« Ces primes sont évaluées à montant total de quatre milliards cinq cent-vingt-un millions cinq cent vingt-huit mille six cents francs Cfa », informe le ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané lors de son point de presse à l’issue des travaux.

Comme avancée positive, il y a aussi la mise en place à bonne date du quart des subventions aux écoles et la promotion de cinq cent-treize enseignants comme directeurs d’écoles.

LIRE AUSSI:  Ticad 7: Aurélie Adam Soulé Zoumarou défend l’ambition numérique du Bénin

Au niveau des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation professionnelle, le virement des primes de rentrée est également effectif. En outre, il a été procédé à la nomination des responsables administratifs des établissements publics, la stabilisation de la base de données des aspirants au métier d’enseignant (Ame). Aussi, les Ame qui ont travaillé l’année dernière ont été maintenus au poste et ceux non encore déployés ont été pris en compte pour couvrir les besoins résiduels, souligne le ministre d’Etat.

En ce qui concernant l’Enseignement Supérieur et la Recherche scientifique, gouvernement et syndicats se sont satisfaits de l’organisation de l’accueil et de l’orientation des nouveaux bacheliers dans les filières de leur choix au niveau des établissements d’enseignement supérieurs via la plateforme « apresmonbac.bj ».

Les parties prenantes à la session notent aussi le démarrage du processus de désignation des responsables aux hautes fonctions de direction des universités, des écoles et instituts, et les enseignants du supérieur inscrits sur la liste d’aptitude du Cames en 2019 et en 2020 ont été reclassés et le recrutement de 100 assistants est en cours.

LIRE AUSSI:  Rencontre entre le médiateur de la République et des personnalités: Une feuille de route adoptée pour le dégel de la crise sociale

L’avant-dernier point à l’ordre du jour de la première session ordinaire des négociations (avant les divers) est l’examen des doléances des travailleurs reçues à l’occasion de la fête du travail, le 1er mai 2021. Il est à retenir qu’au niveau du secteur public et du secteur privé, plusieurs doléances ont été satisfaites à la joie à des travailleurs.

La première session ordinaire de la commission des négociations gouvernement-syndicats, ouverte le 10 septembre dernier, a connu son épilogue, ce vendredi 1er octobre. Il en ressort que des progrès significatifs ont été enregistrés sur la plupart des sujets débattus.

Sur le premier point à l’ordre du jour de la session : les diligences effectuées dans le cadre de la préparation de la rentrée scolaire et universitaire 2021-2022 ; l’on note au niveau des Enseignements Maternel et Primaire, l’effectivité du virement des primes de rentrée des enseignants (primes de journée pédagogique, de rentrée, de rendement, de gratification, d’incitation et de zone d’accès difficile) dans les différentes banques.

« Ces primes sont évaluées à montant total de quatre milliards cinq cent-vingt-un millions cinq cent vingt-huit mille six cents francs Cfa », informe le ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané lors de son point de presse à l’issue des travaux.

Comme avancée positive, il y a aussi la mise en place à bonne date du quart des subventions aux écoles et la promotion de cinq cent-treize enseignants comme directeurs d’écoles.

LIRE AUSSI:  Rencontre entre le médiateur de la République et des personnalités: Une feuille de route adoptée pour le dégel de la crise sociale

Au niveau des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation professionnelle, le virement des primes de rentrée est également effectif. En outre, il a été procédé à la nomination des responsables administratifs des établissements publics, la stabilisation de la base de données des aspirants au métier d’enseignant (Ame). Aussi, les Ame qui ont travaillé l’année dernière ont été maintenus au poste et ceux non encore déployés ont été pris en compte pour couvrir les besoins résiduels, souligne le ministre d’Etat.

En ce qui concernant l’Enseignement Supérieur et la Recherche scientifique, gouvernement et syndicats se sont satisfaits de l’organisation de l’accueil et de l’orientation des nouveaux bacheliers dans les filières de leur choix au niveau des établissements d’enseignement supérieurs via la plateforme « apresmonbac.bj ».

Les parties prenantes à la session notent aussi le démarrage du processus de désignation des responsables aux hautes fonctions de direction des universités, des écoles et instituts, et les enseignants du supérieur inscrits sur la liste d’aptitude du Cames en 2019 et en 2020 ont été reclassés et le recrutement de 100 assistants est en cours.

LIRE AUSSI:  Financement du processus électoral:Le gouvernement décaisse 611, 5 millions de F CFA

L’avant-dernier point à l’ordre du jour de la première session ordinaire des négociations (avant les divers) est l’examen des doléances des travailleurs reçues à l’occasion de la fête du travail, le 1er mai 2021. Il est à retenir qu’au niveau du secteur public et du secteur privé, plusieurs doléances ont été satisfaites à la joie à des travailleurs.