Noël solidarité 2017: La fondation Boa-Bénin au secours d’une maison d’accueil à Abomey

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Noël solidarité 2017: La fondation Boa-Bénin au secours d’une maison d’accueil à Abomey


Dans le cadre de ses actions socio-humanitaires, une équipe de la fondation Boa-Bénin conduite par son président Benoît Maffon était, ce mercredi 20 décembre, dans une maison d’accueil sise au quartier Adandokpodji à Abomey. C’est avec les bras chargés de dons évalués à plus 4 millions de francs Cfa pour aider les enfants pensionnaires de ce centre à fêter la Noël dans la joie et à résoudre une partie de leurs problèmes quotidiens.

LIRE AUSSI:  Crise à la Cobemag: Le préfet Djibril Mama Cissé offre ses bons offices

Sacs de riz, de maïs, de haricot ; cartons de lait, de pâtes alimentaires ; savons, bidons d’huile, machines à coudre et bien d’autres produits de première nécessité constituent le don remis par la fondation Boa-Bénin, ce mercredi, à une maison d’accueil des enfants déshérités d’Adandokpodji à Abomey. Ces enfants, au nombre d’une quarantaine, ont également eu un moment de bonheur avec le père Noël venu, danser avec eux avant de leur distribuer des jouets pour les fêtes. Pendant quelques heures, la tristesse a cédé place à une ambiance de fête.
En plus de ces produits, le président de la fondation Boa-Bénin, Benoît Maffon, a remis un chèque d’un million de francs Cfa au promoteur Magloire Alia, pour soutenir le centre dans son fonctionnement. Au total, c’est un don d’une valeur de 4 millions de francs Cfa qui a été fait à ce centre de conditions particulièrement modestes.
Le promoteur, Magloire Alia, après avoir fait l’historique du centre a décrit les conditions dans lesquelles les pensionnaires se battent au quotidien pour s’accrocher à la vie. Pour lui, ce geste de générosité de la fondation Boa-Bénin, qui est une première dans la vie du centre, est une bouffée d’oxygène qui redonne espoir pour l’avenir des enfants qui y vivent. Puis, il exprime toute sa reconnaissance aux généreux donateurs de la fondation Boa. Magloire Alia a imploré la faveur du Créateur pour qu’il accorde une longue vie à la Boa-Bénin ainsi qu’à tout le personnel de cette banque qui sauve des vies par ses actes de solidarité.
Le porte-parole des enfants, Jérémie Ahouavlamè, après avoir dit sa gratitude pour ce geste de la fondation Boa, a indiqué que c’est grâce à la providence divine que lui et ses pairs vivent dans cette maison d’accueil qui a vu le jour grâce à un homme de bon cœur qui, malgré ses conditions modestes, s’est donné la lourde tâche d’accueillir les enfants abandonnés et orphelins chez lui. Cette maison accueille des enfants orphelins de père et, ou de mère, et les enfants abandonnés. Jérémie Ahouavlamè ajoute : « Nous sommes tous des cas sociaux recueillis de façon bénévole par un papa, Magloire Alia et une maman, Mathilde Baïmey, qui se donnent corps et âme pour notre éducation et pour notre survie.

LIRE AUSSI:  Jean-Michel A. Abimbola à propos du secteur touristique au Bénin: « Nous sommes à pied d’œuvre pour nous arrimer au contexte international »

La providence

«De par leur connaissance, les responsables du centre ne cessent de demander des aides pour subvenir à nos besoins fondamentaux tels que se nourrir, se vêtir, et surtout s’instruire. Actuellement, nous sommes 39 enfants vivant dans cette maison dont 9 sont au cours primaires, 10 au premier cycle du cours secondaire, 10 au second cycle, 6 étudiants et 4 en activité professionnelle. Nous formons un ensemble de 27 filles et 12 garçons ». « Alors, se réjouit-il, votre arrivée dans la maison est le signe que vous portez dans vos cœurs les enfants en situation difficile, que vous mesurez la portée de la charge des promoteurs de cette œuvre d’amour et que même les orphelins n’ont pas tout perdu ».
Visiblement touché par les conditions de vie des pensionnaires de cette maison d’accueil, Benoît Maffon a salué l’esprit de charité et d’amour qui caractérise le promoteur. Un bel exemple de solidarité, a-t-il salué.
Le geste de la fondation Boa-Bénin s’inscrit dans le cadre de l’initiative « Noël Solidarité 2017», une opération à travers laquelle la Boa-Bénin agrémente les fêtes de fin d’année au profit des plus vulnérables. « Nous sommes venus pour vous apporter de la joie au cœur suivant la philosophie des pères fondateurs du groupe et de sa fondation Boa, afin de vous aider à fêter dignement, car nul n’est heureux tout seul», a-t-il indiqué.
Cette cérémonie a pris fin dans une ambiance bon enfant. La délégation de la fondation Boa a partagé une collation avec les enfants et le promoteur dudit centre. La musique, les cadeaux emballés distribués par le père Noël ont suffi pour semer la joie dans le cœur de ces enfants qui ont oublié pour quelques instants, les conditions qui sont les leurs dans ce centre d’Adandokpodji à Abomey.
C’est aussi cela la fondation Boa-Bénin, entreprise citoyenne, qui a le souci de partager son sens d’humanisme et de solidarité envers les couches sociales défavorisées de notre société?