Non-respect du prix de l’huile végétale raffinée : Cinq boutiques fermées à Bohicon et Abomey

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Non-respect du prix de l’huile végétale raffinée : Cinq boutiques fermées à Bohicon et Abomey


Dans le cadre de la lutte contre la spéculation sur le prix de l’huile végétale, la direction départementale de l’Industrie et du Commerce du Zou a effectué, les jeudi et vendredi derniers, une descente dans les villes d’Abomey et Bohicon. L’opération a abouti à la fermeture de cinq boutiques pour non-respect des mesures de l’arrêté ministériel régulant la vente de l’huile.

LIRE AUSSI:  Commune de Lalo: Tous contre l’étirement des lèvres vaginales des filles

L’arrêté du ministre en charge du Commerce en date du 19 mai 2022 fixe le prix de l’huile végétale à 1 300 francs Cfa le litre. C’est pour se convaincre du respect de cette mesure gouvernementale que la direction départementale de l’Industrie et du Commerce (Ddic) du Zou-Collines a procédé, les jeudi et vendredi derniers, à une opération de contrôle à travers les villes de Bohicon et d’Abomey. Sous la houlette de Rafiou Challa, directeur départemental de l’Industrie et du Commerce du Zou-Collines, plusieurs équipes ont été déployées durant deux jours sur le terrain à cet effet. La mission de ces équipes était de vérifier si les prix de l’huile dans les boutiques sont conformes à la décision du gouvernement.
Sur les résultats de cette descente sur le terrain, Rafiou Challa a confié qu’au total 15 boutiques de grossistes et de semi-grossistes ont reçu la visite de ses équipes. Et cinq ont été fermées pour avoir violé les mesures prises par le gouvernement et relatives au prix de cession de l’huile végétale aux consommateurs. Lesdits commerçants pratiquent des prix supérieurs à celui officiel fixé à 1300 Fcfa.
Le Ddic Rafiou Challa a confié que depuis hier mardi 7 juin, les responsables de ces points de vente fermés sont à pied d’œuvre pour la procédure de réouverture de leurs boutiques. Ce n’est qu’après s’être conformés aux exigences en la matière que l’autorisation va leur être accordée.
Il assure que ces descentes inopinées pour le contrôle des prix seront désormais fréquentes. La veille sera permanente, a-t-il martelé. Elle obligera les points de vente du Zou à maintenir les prix réels de vente de l’huile et autres au niveau décidé par le gouvernement.

LIRE AUSSI:  Coupable de meurtre (12e dossier): Félicien Woueto condamné à 10 ans d’emprisonnement ferme