Nouveau code des marchés publics: Les acteurs du système national sensibilisés

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Nouveau code des marchés publics: Les acteurs du système national sensibilisés


La loi 2020-26 du 29 septembre 2020 portant code des marchés publics en République du Bénin est pleine d’innovations pour une gestion efficace de la commande publique. L’Autorité de régulation des marchés publics a lancé hier jeudi 5 août une campagne d’information et de sensibilisation sur ladite loi afin de renforcer les compétences des acteurs de la chaine nationale de la commande publique.

LIRE AUSSI:  Affaires étrangères: De fructueux échanges entre le ministre et le représentant résident de l’Uemoa

« Il est de coutume à l’Armp, lorsque cela est possible, d’inviter les acteurs de la chaine à évoluer au même moment que l’évolution de la loi. Mais s’agissant de la présente loi, il ne s’agit pas seulement d’une tradition mais d’une nécessité au regard des grandes nouveautés que contient ce code. Qu’est-ce-qui a changé dans l’objet, dans les principes… ?

C’est ce dont il est question », a expliqué Séraphin Agbahoungbata, président de l’Autorité de régulation des marchés publics, à l’ouverture de la campagne d’information et de sensibilisation des acteurs du système national des marchés publics sur la loi 2020-26 du 29 septembre 2020 portant code des marchés publics en République du Bénin et ses décrets d’application. L’initiative est soutenue par le Projet d’appui à la gestion des investissements publics et de gouvernance (Pagipg). Alphonse Akpamoli, coordonnateur du Pagipg a salué les nombreux efforts faits par le gouvernement afin de rendre plus transparent le processus de commande publique.

LIRE AUSSI:  Affaires étrangères: De fructueux échanges entre le ministre et le représentant résident de l’Uemoa

Il reconnait en cette campagne qui mobilise tous les acteurs de la chaine des marchés publics, une aubaine pour les renforcer sur les dispositions du nouveau code des marchés publics et mettre à leur disposition tous les instruments juridiques pour leur permettre de répondre aux exigences et à l’ambition du gouvernement en matière de commande publique. « Si les textes sont mieux disséminés, les audits vont révéler moins d’irrégularités… », va appuyer Kamal Moussa, expert en suivi-évaluation du Pagipg. Au regard de l’importance de cette campagne, le président de l’Armp exhorte : « Je vous invite donc à bien suivre et en posant beaucoup de questions … Nous allons pouvoir décortiquer la loi au cours de cette session ». A en croire Séraphin Agbahoungbata, le code des marchés publics en vigueur a apporté assez d’améliorations au niveau du climat des affaires en l’occurrence des améliorations relatives à l’accessibilité des micro, petites et moyennes entreprises dans la commande publique.

LIRE AUSSI:  Viol (10e dossier): Pierre Sambiéni acquitté au bénéfice du doute