Nouveau mandat de Patrice Talon: Investissement annoncé dans le secteur industriel

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Nouveau mandat de Patrice Talon: Investissement annoncé dans le secteur industriel


Le nouveau quinquennat du chef de l’État sera, entre autres, marqué par l’investissement dans le secteur industriel. Une aubaine pour les opérateurs économiques qui feront de bonnes affaires avec la poursuite des efforts pour l’amélioration de l’environnement économique.

LIRE AUSSI:  Mise en œuvre du Programme d’action du Gouvernement: Le point présenté au corps diplomatique et consulaire


Le chef de l’État, Patrice Talon, a annoncé le renforcement du tissu industriel au cours de son second quinquennat. À l’occasion de son investiture, ce dimanche 23 mai à Porto-Novo, Patrice Talon a levé un coin de voile sur ce qu’il entend faire dans le domaine de l’industrie. Le retour de l’État dans l’investissement industriel est un engagement que le chef de l’État a pris pour amorcer le décollage de ce secteur pourvoyeur de richesse et d’emplois. « Par ailleurs, la dynamique de développement en cours sera davantage portée par l’assainissement des finances publiques, la dématérialisation des procédures, les programmes spécifiques de financement de l’activité économique. Elle le sera également par le retour de l’État dans l’investissement industriel pertinent », a souligné Patrice Talon. Il fait savoir que l’objectif à travers cet investissement substantiel est de lancer la dynamique industrielle pour rendre l’environnement plus attrayant à l’investissement privé. « Nous poursuivons alors nos efforts pour l’amélioration continue du climat des affaires et pour la lutte contre la corruption et l’impunité dans tous les domaines», a-t-il ajouté.
Une lueur d’espoir pour les opérateurs économiques qui désirent investir au Bénin. Toutes ces mesures au cœur du quinquennat 2021-2026 sont source de richesse et d’emplois. Pour gagner le pari, Patrice Talon compte sur la conjugaison des efforts de l’équipe gouvernementale, de ses collaborateurs à divers niveaux, de l’ensemble des Béninoises et Béninois. Il y a donc lieu d’espérer, par exemple, la renaissance de plusieurs sociétés industrielles du Bénin.
Cet engagement s’inscrit, au regard des actions ayant marqué la mandature passée, comme la suite logique des initiatives entreprises, par le gouvernement de la Rupture. Plusieurs services seront donc impactés avec ce retour de l’État dans le secteur industriel. Déjà, l’on peut souligner l’initiative d’une zone économique spéciale dans la commune d’Abomey-Calavi, qui renforce la vision du chef de l’État. Selon les informations rapportées par le directeur général de l’Agence pour la promotion des investissements et des exportations, plusieurs industriels se sont annoncés pour se faire réserver une place dans cette zone en construction. La viabilisation du site est en cours après les opérations de dédommagement des personnes affectées par le projet. Il faut ajouter à cela le programme de viabilisation de la zone franche et des sites industriels… Le Bénin sera visiblement une terre d’opportunités d’affaires et le développement du secteur industriel ne sera pas du reste dans la politique du gouvernement de la Rupture.

LIRE AUSSI:  Dialogue interreligieux:  L’exemple béninois intéresse les Suisses