Nouveau quinquennat de Patrice Talon: Le ministre Agbénonci rassure la population de Djimè à Abomey

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Nouveau quinquennat de Patrice Talon: Le ministre Agbénonci rassure la population de Djimè à Abomey

Agbenonci s'adresse à la population

Echanges entre le ministre des Affaires étrangères, Aurélien Agbénonci, et la population de Djimè, quartier royal de Béhanzin à Abomey. C’était samedi 26 juin dernier en présence de notables, reines, princes, princesses et autres jeunes de cette cité historique.

LIRE AUSSI:  17e édition de la nuit des trophées Roscao : les présidents Ouattara et Talon distingués

Le ministre Aurélien Agbénonci et ses amis Alain Ayadokoun et Laurent Gangbè étaient face aux femmes, hommes et jeunes de Djimè avec à leur tête Dah Kpazodji Béhanzin pour échanger sur les besoins urgents de Djimè : des infrastructures de développement, des ouvrages d’assainissement de la seconde phase du programme d’asphaltage, l’implantation du réseau électrique ainsi que l’adduction d’eau potable.
Il faut noter qu’en réalité, cette rencontre est une démarche aussi bien politique que fraternelle. Elle est une marque de reconnaissance d’Aurélien Agbénonci et de ses amis à cette cité au lendemain de la présidentielle d’avril dernier. En effet, à la veille dudit scrutin, la population de Djimè avec à sa tête Dah Kpazodji Béhanzin avait promis au ministre de sortir massivement voter pour la continuité. Ce qu’elle a effectivement fait avec un score de 98 % pour le duo Talon-Talata. Une promesse tenue que le ministre Agbénonci est venu honorer. Il dit être particulièrement attaché à cette cité dont il est aussi descendant. La raison était que la période lui donne l’occasion encore de mesurer tout le sens de la parole donnée dans la cité historique. Et, il a reconnu avoir été agréablement surpris du score réalisé. C’est un acte très salutaire et honorable qui prouve que les enjeux sont bien compris.
Désormais, le cap est mis sur le second quinquennat que Djimè espère aussi être le sien parce qu’elle veut être éligible à la seconde phase du programme d’asphaltage. Dah Kpazodji et Abel Béhanzin, porte-parole des notables et des jeunes, ont plaidé pour le développement de Djimè. Cette cité veut aussi prendre le train du développement en cours. Des emplois pour les jeunes, la lumière, l’eau et autres programmes d’assainissement à Djimè. En clair, Djimè veut aussi avoir les voies en bitume comme en pavé avec des caniveaux, l’alignement par les arbres et l’aménagement d’espaces verts de part et d’autre. « L’éclairage solaire sur ces routes et l’électricité dans les maisons, ce qui nous permettra d’avoir la sécurité à Djimè quand il fera nuit », a chanté l’artiste Septime Béhanzin qui a agrémenté cette rencontre.

LIRE AUSSI:  Politique nationale de décentralisation et de déconcentration: Harmoniser les textes avec le Pag