Nouvel an Baatonu et Boo: Gbégourou accueille la célébration

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Culture |   Commentaires: Commentaires fermés sur Nouvel an Baatonu et Boo: Gbégourou accueille la célébration


Les 17, 18 et 19 août, les membres de la communauté de l’ère identitaire Baatonu et Boo du Bénin et du Nigeria célèbrent leur nouvel an. Dans la commune de N’Dali, c’est l’arrondissement de Gbégourou qui accueille les festivités.

LIRE AUSSI:  Sylvestre Amoussou à propos de son 3e long métrage en préparation:«"L’orage africain""sera une œuvre artistiquement la plus aboutie possible»

Le premier jour du calendrier lunaire de la communauté Baatonu et Boo, est ce mercredi 18 août. Il marque son nouvel an communément appelé « Donkonrou ». Une nouvelle fois, le clou des manifestations restera la cérémonie du jet de feu. A Gbégourou, un arrondissement de la commune de N’Dali, où les festivités sont également prévues, toutes les dispositions ont déjà été prises.
Les rituels, a rassuré le chef de l’arrondissement et membre du comité d’organisation, Bio Worou Ouré, commencent par les louanges à adresser au roi. Un concert est prévu jusqu’à l’aube. Mais avant le lancement des festivités, les dignitaires traditionnels vont procéder au jet du feu. Cette cérémonie qui vise à conjurer les mauvais sorts, consiste à jeter des bottes de pailles enflammées vers l’ouest. Dans la foulée, des prières seront dites, sans oublier des offrandes aux divinités protectrices, pour une année prospère.
Au cours du deuxième jour, ce jeudi 19 août, les membres de la communauté arrivés de loin et qui éprouvent le besoin d’aller rencontrer leur grand fétiche, Tinré, verront leur vœu exaucé. C’est un lieu sacré où, explique le chef de l’arrondissement, le roi n’a le droit de se rendre que deux fois, lors de son intronisation et à son décès.
S’ensuivra, un peu plus tard, la caravane à travers Gbégourou. Puis à leur retour vers 15 heures, place sera faite aux cavaliers, puis aux groupes folkloriques.
Par rapport à l’igname pilée, il y en aura un peu seulement pour les invités, informe Bio Worou Ouré. La récolte, confie-t-il, n’a pas été bonne cette année.
Avant la célébration, le directeur départemental du Tourisme, de la Culture et des Arts du Borgou et de l’Alibori, Mamadou
Garoun’Douro Bagoudou, a invité les membres de la communauté à l’honneur, à adopter les bonnes pratiques en matière de jet de feu. Il leur a déconseillé l’utilisation des infrastructures routières, pour faire brûler des pneus comme c’est souvent le cas en de pareilles circonstances. «Je souhaite que cette fois-ci, le Donkonrou soit fait de la manière la plus simple afin qu’on évite des comportements qui puissent dégrader nos voies chèrement acquises », a-t-il insisté.
Tout en souhaitant une bonne fête de nouvel an à tous les membres de la communauté Baatonu et Boo, il a imploré les mânes des ancêtres d’accepter les prières de leurs chefs traditionnels pour le développement du Bénin. Par ces temps où la crise sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19 connait une recrudescence, il les a également exhortés au respect des gestes barrières.

LIRE AUSSI:  Festival du nouvel an: La Chine culturelle se révèle au public béninois