Nouvelle mandature de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin: Arnauld Akakpo élu président

Par Kokouvi EKLOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Nouvelle mandature de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin: Arnauld Akakpo élu président


La nouvelle mandature de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin a été installée, vendredi 7 février dernier, au siège de l’institution par la ministre de l’Industrie et du Commerce. Occasion pour les élus consulaires de se voir rappeler la mission qui leur est dévolue suite aux réformes intervenues au niveau du fonctionnement de l’institution et de porter à sa tête l’opérateur économique Arnauld Akakpo.

LIRE AUSSI:  Reconstitution d’actes de naissance sans souches: L’enregistrement des requérants démarre le 2 juillet prochain

Les élus consulaires ont porté à la tête de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (Ccib) Arnauld Akakpo. A leurs côtés, ce dernier a pour mission de faire désormais de l’institution consulaire une administration performante au profit d’un secteur privé dynamique, créateur de richesse et de prospérité pour le Bénin. Ceci, conformément à la décision du gouvernement d’opérer des réformes structurelles au niveau de sa gestion en vue de mettre fin à des pratiques handicapant son rayonnement.
« En tant qu’élus consulaires, vous êtes animés d’une volonté de servir la communauté des opérateurs économiques et ceci constitue une mission bien noble ! Vous travaillerez aux côtés du gouvernement pour inciter et faciliter le développement des affaires. Vos divers appuis et contributions sont vivement attendus dans le cadre des réformes engagées par le gouvernement. Je souhaite que cette nouvelle mandature ouvre la voie à une collaboration de type nouveau entre les dirigeants de la Ccib et l’autorité de tutelle ! », a indiqué Alimatou Shadiya Assouman, ministre de l’Industrie et du Commerce, à la cérémonie d’installation de la mandature 2020-2025 de l’institution. Elle a appelé les membres à veiller à l’application rigoureuse des nouveaux textes statutaires et à faciliter la mise en œuvre de la vision du gouvernement qui consiste à faire du secteur privé un véritable partenaire de l’Etat pour la création de la richesse et la lutte contre la pauvreté. En somme, il s’agit pour eux de repositionner la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin pour en faire un véritable centre de services au profit de la communauté des opérateurs économiques.
Fort de ce que la nouvelle mandature de la Ccib est constituée d’élus de qualité, capables de relever les défis de l’heure, la ministre a rassuré de l’écoute et de la disponibilité de la tutelle pour que l’institution soit réellement refondée pour le bonheur des opérateurs économiques.
L’installation des 60 élus consulaires « marque la fin de la transition décrétée par le gouvernement en vue de la bonne conduite des réformes statutaires et institutionnelles visant l’amélioration des performances de l’institution consulaire ». De quoi satisfaire Alain Hinkati, administrateur provisoire de la Ccib qui a su conduire efficacement les réformes au niveau du système de gouvernance de l’institution jusqu’à l’organisation des élections consulaires le 18 décembre 2019.
Arnauld Akakpo dirigera donc pour les cinq prochaines années l’institution avec comme 1er vice-président, Casimir Migan. Les trois autres vice-présidents sont respectivement Kamilou Arouna, Arnaud Dègla et Christiane Tossou.

LIRE AUSSI:  Après 57 ans de gouvernance et de succession de régimes: Le bond qualitatif vers le développement toujours attendu