Nuit de la photographie au Centre culturel chinois: L’APAB innove

Par zounars,

  Rubrique(s): Culture |   Commentaires: Commentaires fermés sur Nuit de la photographie au Centre culturel chinois: L’APAB innove


Le Centre culturel chinois (CCC) de Cotonou a abrité mercredi 9 septembre dernier la grande nuit consacrant la dernière activité de la 2è édition de la Quinzaine de la photographie au Bénin. Lancées depuis le 26 août dernier, les manifestations qui ont eu lieu à Abomey- Calavi, Cotonou et Porto- Novo ont été couplées à la 16è édition du Salon national de l’artisanat du Bénin (SNAB).

LIRE AUSSI:  Royaume d’Agonlin: La cérémonie traditionnelle «Azon gnigni» prévue du 20 au 23 octobre prochain

«Nous ferons venir un spécialiste pour édifier les photographes béninois sur l’expérience chinoise», a fait savoir Baï Guangming, directeur du Centre culturel chinois à l’endroit de l’assistance venue nombreuse, mercredi 9 septembre dernier à la clôture de la Quinzaine de la photographie.

Les comptes rendus des vernissages, des expositions individuelle et collective, des ateliers de formation, de restitution et autres ont été le plat de résistance de la projection à laquelle ont eu droit les participants à la grande nuit de la photographie dans l’enceinte du Centre culturel chinois (CCC) de Cotonou.
Alain Aliyou Bello, le directeur de l’apprentissage des métiers artisanaux, représentant le ministre a déclaré à cette occasion que la prochaine édition de la quinzaine prendra en compte tous les départements. Il prendra ensuite l’engagement de soutenir cette initiative portée par l’APAB.
Appuyant le consultant formateur Martial Dansou, dépêché de la Suisse, plusieurs personnes ressources dont Gontran Hounsounou de «La Nation» et Erick Ahounou ont aussi apporté leur contribution à la réussite de l’activité.
Le président de l’Association des photographes d’art du Bénin (APAB) Didier Kpassassi, tout en remerciant les partenaires, a pris l’engagement d’œuvrer pour que ladite quinzaine s’internationalise. Sur ce, il dit compter sur le professionnalisme dont feront montre les membres. Pour Patient Hounsou, l’organisateur chargé de la formation à cette Quinzaine de la photographie du Bénin, la présente formation affine l’art. «Nous témoignons notre gratitude aux personnes ayant rendu possible cet exercice», souligne- t- il. La promesse faite par Martial Dansou, consultant formateur en photographie basé en Suisse est de se rendre disponible chaque fois que son expertise sera sollicitée. Louis Oké- Agbo, lauréat du 3è prix souligne que la photographie béninoise appliquée au Vodoun est un vecteur pour exporter les richesses du patrimoine culturel et artistique béninois.

LIRE AUSSI:  La marche vers une tradition et un savoir-faire démocratique