Observation de la présidentielle du 11 avril: Trois missions au cabinet de Joseph Djogbénou

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Observation de la présidentielle du 11 avril: Trois missions au cabinet de Joseph Djogbénou

Observation de la présidentielle du 11 avrilObservation de la présidentielle du 11 avril

Le président de la Cour constitutionnelle, Pr Joseph Djogbénou, a reçu, ce jeudi 8 avril, trois délégations de mission d’observation électorale dans le cadre de la présidentielle du dimanche prochain. Il s’agit respectivement de la mission de contact et d’information de l’Organisation internationale de la Francophonie (Oif), et des missions d’observation électorale de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) puis du Conseil de l’entente (Ce).

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale: La Cour spéciale des affaires foncières créée

Trois missions d’observation électorale étaient hier jeudi, au cabinet du président de la Cour constitutionnelle, Pr Joseph Djogbénou, dans le cadre de la présidentielle du 11 avril. La première à être reçue par le président de la haute juridiction est celle de l’Organisation internationale de la Francophonie (Oif), conduite par Minata Samate Cessouma. Au sortir de l’audience, la cheffe de la mission de l’Oif, explique qu’elle conduit une mission de contact et d’information.
« Nous sommes une mission de contact et d’information dépêchée par madame la Secrétaire générale de l’Oif dans le cadre du processus électoral au Bénin. Une mission de contact et d’information, une mission d’accompagnement dans le cadre de la déclaration de Bamako qui a été acceptée par l’ensemble de nos Etats membres, qui prévoit que nous puissions être aux côtés des Etats membres sur les questions de démocratie, de gouvernance, de droits de l’homme, électorales… Nous n’observons pas en tant que tel comme le font la Cedeao et l’Ua, mais nous sommes là également pour faire ce travail, pour être aux côtés de nos pays pour les accompagner… », précise la cheffe de la délégation. Elle souligne que les échanges avec le président de la Cour constitutionnelle ont porté sur les préparatifs du scrutin et comment l’Oif peut aider à pallier les difficultés éventuelles.
« Comme vous le savez, la Cour constitutionnelle du Bénin joue un important rôle dans le processus électoral, c’était de bon droit pour nous de rencontrer son président pour échanger avec lui sur l’organisation du processus, ce qui est prévu et surtout s’il y a des difficultés, et comment l’Oif peut être aux côtés des acteurs politiques béninois pour nous assurer que nous aurons une élection sans difficulté majeure. Il y va de l’intérêt pas uniquement du Bénin mais également de tous les Etats membres de l’Oif et du continent africain… », informe Minata Samate Cessouma. A la fin de la mission, souligne-t-elle, « des recommandations seront formulées (…) pour permettre d’accompagner, de corriger, s’il y a des choses à corriger, et aussi d’apprécier ». Par ailleurs, la mission dit avoir noté, suite à ses échanges, « qu’il y a de bonnes pratiques au Bénin, et l’Afrique de l’Ouest et le continent africain en général ont pu bénéficier d’une des bonnes pratiques du pays, et que l’objectif aussi, c’est de partager ces bonnes pratiques avec les Etats membres de l’Oif ».

LIRE AUSSI:  Restitution de 26 œuvres culturelles : Le transfert de propriété signé

La délégation de la Cedeao

A la suite de la délégation de l’Oif, le président de la Cour constitutionnelle a reçu la mission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), conduite par l’ancien président Sierra-léonais, Ernest Bai Koroma. Le vœu de sa mission, dit-il, c’est qu’au soir du 11 avril, tous les acteurs impliqués dans le processus électoral soient satisfaits du scrutin. « Nous sommes là en tant que mission d’observation de la Cedeao pour le compte de la présidentielle du 11 avril, et nous avons eu des discussions avec toutes les parties engagées dans le processus. C’est dans ce cadre que nous sommes à la Cour constitutionnelle qui joue un rôle de premier plan avant, pendant et après l’élection. Je puis vous assurer que nous avions eu une rencontre fructueuse avec le président de la Cour qui nous a entretenus sur le rôle de l’institution et nous a rassurés que la Cour est bien préparée pour ce processus électoral. Et le plus important pour nous, en tant que mission d’observation électorale, c’est qu’à la fin du processus, tout le monde puisse retrouver le sourire, que nous puissions avoir des élections libres, transparentes et satisfaisantes pour toutes les parties », a déclaré le chef de la mission d’observation de la Cedeao.
La troisième délégation reçue par le président de la Cour constitutionnelle est celle du Conseil de l’entente. Conduite par Kommabou Fandjinou, cette mission n’a pas fait de déclaration à la presse au terme de son audience.