Obtention des brevets d’inventions: L’Anapi renforce les enseignants-chercheurs de l’Uac

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Obtention des brevets d’inventions: L’Anapi renforce les enseignants-chercheurs de l’Uac

UAC Cotonou

Sollicitée par l’équipe rectorale de l’Université d’Abomey-Calavi, l’Agence nationale de la propriété intellectuelle a formé, vendredi 28 mai dernier sur le campus, des enseignants-chercheurs sur le processus d’obtention des brevets d’inventions. L’objectif de cette séance de renforcement est de valoriser convenablement les résultats des recherches universitaires.

LIRE AUSSI:  Partenariat entre l’Université d’Abomey-Calavi et celle d’État de Kalmoukie en Russie: Anselme Houndayi évoque l’intérêt pour étudiants et enseignants

La propriété intellectuelle est aujourd’hui un enjeu de développement. L’équipe rectorale de l’Université d’Abomey-Calavi l’a bien compris et entend encourager les enseignants-chercheurs dans l’obtention des brevets d’inventions pour la valorisation des résultats de leurs recherches. La formation organisée à cet effet vendredi dernier est un signal fort de la volonté de l’équipe rectorale de sécuriser et de promouvoir les recherches universitaires. Assurée par l’Agence nationale de la propriété intellectuelle (Anapi), bras opérationnel du ministère de l’Industrie et du Commerce, cette formation a connu la présence et la contribution d’un examinateur dépêché par l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle. A l’ouverture de la séance, Mathias Agon, directeur de l’Anapi a salué l’assistance constante de l’Oapi. Il soutient que la propriété intellectuelle est un socle de développement qui s’impose au monde de la recherche. Les avantages du titre de propriété sont, selon lui, de plusieurs ordres et surtout d’intérêt public. « Nul n’ignore l’importance de la valorisation des résultats des recherches », va ajouter Félicien Avlessi, vice-recteur chargé de la Recherche universitaire, qui illustre ensuite comment la propriété intellectuelle immortalise son auteur. Déplorant le manque d’intérêt pour l’obtention des brevets, il fait observer que pour la plupart des universitaires, la valorisation des résultats des recherches se limite à la publication scientifique. C’est ce que confirme Marcel Zannou, vice-recteur chargé des Affaires académiques. Il relève que dans les universités en Afrique, la propriété intellectuelle est souvent négligée alors qu’elle est un facteur essentiel pour l’industrialisation. Portant la voix du recteur, le professeur Marcel Zannou indique que l’Université d’Abomey-Calavi a inscrit au titre de ses actions prioritaires la valorisation des résultats des recherches universitaires sur le plan national et international. L’Uac entend ainsi jouer son rôle dans la résolution des problèmes contemporains. Il est temps, poursuit-il, que nos enseignants-chercheurs aillent au-delà de la publication scientifique. « Nous sommes convaincus que cette formation débouchera sur l’enregistrement de plusieurs brevets et la création de mini-entreprises par nos diplômés », a souhaité le porte-parole du recteur de l’Uac. Par ailleurs, Mathias Agon, directeur de l’Anapi a annoncé la création sur le campus universitaire de deux centres d’appui à l’innovation pour faciliter la recherche d’informations sur l’obtention des brevets.

LIRE AUSSI:   Indications géographiques de l’ananas pain de sucre: La FAO partage son expertise