Opération coup de poing de la Police nationale à Aitchédji-Yélognissè:Deux malfrats neutralisés, un en fuite

Par Didier Pascal DOGUE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Opération coup de poing de la Police nationale à Aitchédji-Yélognissè:Deux malfrats neutralisés, un en fuite


Les agents du Commissariat central d’Abomey-Calavi, plus précisément ceux de la Brigade de recherche et d’intervention ont mis hors d’état de nuire trois délinquants, la semaine dernière. C’est l’information livrée, hier dimanche 22 mars à Abomey-Calavi par Samuel Atchou, commissaire central de la ville lors d’un point de presse.

LIRE AUSSI:  30e anniversaire de la Cde: La stèle de l’Etoile rouge vire au bleu en soutien aux droits des enfants

«Résultat des échanges de tirs : deux malfrats neutralisés et un qui a réussi à prendre la clé des champs». Ainsi s’exprimait, hier dimanche 22 mars à Abomey-Calavi, Samuel Atchou, commissaire central de la ville d’Abomey-Calavi. C’était lors d’une intervention dans la nuit du 19 au 20 mars dernier où deux hors-la-loi ont été abattus, après avoir ouvert le feu lors d’un braquage.
En effet, face à la recrudescence des vols à main armée, des cambriolages et braquages, le commissaire Samuel Atchou a déclaré avoir activé ses services de renseignements aux fins de démanteler tous les réseaux de malfaiteurs. C’est ainsi que dans la nuit du 19 au 20 mars dernier, après renseignements et sur instructions, les éléments de la Brigade de recherche et d’intervention d’Abomey-Calavi (BRI) descendus sur le terrain, ont aperçu une moto abandonnée dans l’obscurité de la cour de l’Ecole primaire publique d’Aïtchédji-Yélognissè. Cela a attiré leur attention, confie-t-il. D’où ladite moto a-t-elle été placée en observation.

LIRE AUSSI:  Recrutement d’auditeurs de justice : Le concours reporté sine die

Quelques minutes plus tard, poursuit-il, un individu a crié « au voleur » de l’intérieur d’une maison située à côté de l’école d’où un coup de feu a aussitôt retenti. Les éléments de la BRI se sont dirigés vers la maison, précise Samuel Atchou, où le cambriolage s’opérait quand trois individus en ressortaient avec une moto de marque Wave Honda. Interpellés, ceux-ci, indique-t-il, ont ouvert le feu et la riposte ne s’est pas faite attendre. Echanges de tirs avec comme résultats, deux malfrats neutralisés et un en fuite. La perquisition de la maison cambriolée a permis aux policiers de constater que les malfrats ont fait usage d’armes à feu sur le propriétaire après l’avoir aspergé de gaz lacrymogène. Comme objets retrouvés sur les malfrats, indique le commissaire central, un pistolet automatique de fabrication artisanale cartouche calibre 12 mm, un tube de gaz lacrymogène et des armes blanches.

L’officier de police a déclaré avoir rendu compte à qui de droit qui a instruit d’ouvrir une enquête pour retrouver le fugitif.
Pour lui, cette prouesse de la BRI d’Abomey-Calavi a été possible grâce au coaching du directeur général de la Police nationale, Louis Philippe Houndégnon. Selon lui, il ne marchande pas ses efforts dans le cadre de l’appui nécessaire à toutes les composantes de la Police nationale pour les opérations du genre.
Les journalistes ont fait un détour à la morgue de l’hôpital de zone d’Abomey-Calavi où ils ont vu les corps des deux délinquants abattus.
Entre temps, ils ont pu voir en images la victime, Arnaud Aihadé, soudeur à l’arc, encore en soins d’urgence au CNHU, puisqu’il a recu une balle à l’abdomen tirée par les délinquants.