Opération de rapatriement: La preuve que le gouvernement écoute sa diaspora

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Non classé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Opération de rapatriement: La preuve que le gouvernement écoute sa diaspora


Depuis quelques jours, le Bénin s’est engagé dans une vaste opération de rapatriement de ses citoyens bloqués à l’étranger pour une raison ou une autre, et qui désirent rentrer au bercail. Par cet acte, le gouvernement prouve une énième fois qu’il est toujours à l’écoute de ses ressortissants en détresse hors du pays.

LIRE AUSSI:  Embellie économique et lutte contre la corruption: Le Bénin se révèle …

Tout est bien qui finit bien. L’on ne peut que se réjouir pour les Béninois en difficulté à l’étranger et qui reviennent dans leur pays d’origine grâce à la qualité d’écoute, au dynamisme et à la diplomatie gagnante du gouvernement en particulier du président Patrice Talon. C’est la preuve que l’Exécutif béninois est toujours à l’écoute et réagit en conséquence au moindre souci de ses ressortissants quelle que soit leur position géographique dans le monde.
Des Béninois partis à l’étranger mais qui se retrouvent en situation difficile pour une raison ou une autre ont souhaité rentrer à Cotonou. Ce cas de figure se présente de temps à autre. Sauf qu’en ces temps de crise sanitaire liée au coronavirus, la situation a connu un pic extraordinaire. Plusieurs centaines de citoyens béninois qui se sont retrouvés en danger dans leurs pays d’accueil ont donc lancé des appels au secours via les représentations diplomatiques du Bénin à l’étranger.

LIRE AUSSI:  Zone économique spéciale de Glo-Djigbé-Zê : des industriels séduits par les réalisations en cours

Le gouvernement béninois notamment le président Patrice Talon, ayant entendu leur requête, ne compte délaisser personne parmi eux. Raison pour laquelle, depuis quelques semaines, l’Etat, à travers le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération (Maec) dirigé par Aurélien Agbénonci qui est appuyé par ses collègues de l’Intérieur et de la Santé ainsi que l’Agence nationale de l’aviation civile (Anac), a sorti les grands moyens afin d’assurer le retour des citoyens en danger sains et saufs, où qu’ils soient dans le monde.
A l’aéroport international Bernardin Cardinal Gantin de Cadjèhoun et au niveau des frontières terrestres du pays, avions et autocars, spécialement affrétés pour cette cause, ne cessent de défiler avec à leur bord des Béninois tout heureux de retrouver leur terre natale. Rien que la semaine écoulée, environ 325 ressortissants béninois ont été rapatriés. Cent quatre-vingt-huit venus du Koweït, 35 du Gabon et 100 du Ghana qui, eux, ont rallié le Bénin par voie terrestre.

LIRE AUSSI:  Route des pêches : les mesures de relogement des sinistrés précisées

L’Exécutif a œuvré d’arrache-pied pour que celles et ceux n’ayant pas de documents de voyage à jour puissent bénéficier d’un laissez-passer. Dans la majorité des cas, le gouvernement a pris en charge les frais de rapatriement (par avion et autocar) de ces personnes ainsi que les frais de dépistage du Covid-19 et ceux liés à la quarantaine et la prise en charge des cas positifs.
Une fois à Cotonou, et en guise de reconnaissance, ces Béninois rapatriés n’ont pas manqué de remercier le chef de l’Etat et l’ensemble du gouvernement pour leur geste salvateur. Notons que d’autres vagues de Béninois bloqués à l’étranger qui désirent rentrer au bercail et dont le retour est aussi piloté par le gouvernement, sont annoncées dans les jours et semaines à venir. Selon nos sources, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbénonci, est au front et gère la situation au cas par cas afin de s’assurer que personne ne soit laissé en rade.

LIRE AUSSI:  Contours de l'élection présidentielle 2021:Les explications d'Alain Orounla