Opérations de déstabilisation du Bénin: Le gouvernement s’engage à préserver la paix et la sécurité

Par Isidore Alexis GOZO (gozoalexis6@gmail.com),

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Opérations de déstabilisation du Bénin: Le gouvernement s’engage à préserver la paix et la sécurité

SACCA LAFIA

Une nouvelle cargaison de munitions de calibre 12 mm en partance pour le Bénin a été interceptée le 30 avril dernier par les autorités togolaises à quelques mètres de la frontière avec le Ghana à la suite de la première découverte dans la commune de Bantè, le même jour. Lors d’un point de presse, samedi 8 mai dernier à son cabinet, Sacca Lafia, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, a fait savoir que ces actes font état sans aucun doute d’un plan de déstabilisation du Bénin. Il note que le gouvernement poursuivra ses efforts en vue de garantir la paix et la sécurité aux citoyens.

LIRE AUSSI:  5e session extraordinaire de l’Assemblée nationale : L’examen du projet de budget du Parlement 2018 renvoyé


Le vendredi 30 avril 2021, la police républicaine a, au détour d’un accident mortel de la circulation survenu vers 5 heures du matin à hauteur du village Agbon, arrondissement d’Atokolibé, commune de Bantè, mis la main sur une cargaison de 70 000 cartouches de calibre 12 mm. Sacca Lafia, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, lors d’un point de presse tenu, samedi 8 mai dernier, à son cabinet, a précisé que tous les recoupements faits indiquent que ladite cargaison était destinée à être livrée dans les localités de Gouka et Akpassi dans la même commune. Ce dossier, affirme-t-il, est déjà aux mains de la justice et les enquêtes sont en cours pour que toute la lumière soit faite sur ses tenants et ses aboutissants.
C’est dans ce contexte, poursuit-il, que les autorités togolaises ont révélé avoir arraisonné, le même vendredi 30 avril 2021, aux environs de 1h du matin, une voiture immatriculée TG 8827 AH dans la ville de Lomé, à quelques centaines de mètres de la frontière avec le Ghana. La fouille dudit véhicule a permis de retrouver deux cartons contenant au total 1300 cartouches de calibre 12 mm soigneusement dissimulés sous des bagages. Il note que parmi les personnes se trouvant à bord du véhicule, figure un Béninois qui a déclaré avoir acquis lesdites cartouches au Ghana pour les acheminer au Bénin.

LIRE AUSSI:  Face aux dérives dans la presse: L’Odem appelle à l’observance des règles de la déontologie

Sacca Lafia a profité de l’occasion pour remercier les autorités politiques et la police togolaise pour leur engagement sans équivoque dans la lutte contre la prolifération des armes et munitions destinées à troubler la paix et la quiétude dans la sous-région. «Je me félicite particulièrement de la coopération agissante qui existe entre nos deux pays et rassure que le Bénin continuera de jouer convenablement sa partition », a-t-il fait savoir. Par ailleurs, indique-t-il, cette prise en territoire togolais, ajoutée à celle de 70 000 cartouches saisies par la police républicaine, achèvent de convaincre du sérieux des informations faisant état d’un plan de perturbation de la quiétude nationale, de déstabilisation du Bénin et de menaces graves à son intégrité. En outre, ajoute-il, ces prises interviennent à la suite d’appels publics lancés par certains acteurs politiques en faveur d’un soutien conséquent à des personnes armées appelées chasseurs, auteurs des actes graves enregistrés dans les communes de Savè, Bantè et Tchaourou dans le cadre de l’élection présidentielle du 11 avril dernier. En tout état de cause, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique rassure que le gouvernement poursuivra ses efforts en vue de garantir la sécurité et la paix sur toute l’étendue du territoire national.

LIRE AUSSI:  Pour la poursuite de l’urbanisation des marchés: Le Mouvement Force Fam s’allie au duo Talon - Talata