Ordre national du Bénin: Plusieurs cadres distingués

Par LANATION,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun

Ordre national du Bénin

Mariam Chabi Talata, vice-présidente et grande chancelière de l’Ordre national du Bénin, a procédé, vendredi 16 juillet dernier à Semè-city, à la décoration d’une dizaine de ministres et cadres de la république, en présence de leurs parents et amis.

LIRE AUSSI:  Champions d’Afrique francophone de scrabble à Bamako: Les scrabbleurs béninois reçoivent les félicitations de Homéky

En vertu des pouvoirs qui lui sont conférés, Mariam Chabi Talata, grande chancelière de l’Ordre national et vice-présidente de la République, a procédé, vendredi 16 juillet dernier, à la distinction de dix valeureux cadres de l’Etat qui, pendant cinq ans, ont travaillé d’arrache-pied aux côtés du chef de l’Etat pour atteindre les objectifs du Programme d’action du gouvernement. A cette occasion, la vice-présidente de la République a fait savoir que le chef de l’Etat a décidé d’honorer les collaborateurs qui l’ont accompagné dans la difficile mission de transformation du Bénin.

Alassane Seidou, ministre de l’Intérieur, a été élevé au rang de grand-croix de l’Ordre national du Bénin ; Dako Benjamin, secrétaire général du gouvernement et Cyrille Gougbédji, secrétaire général adjoint du gouvernement, ont été élevés au rang de chevaliers de l’Ordre national du Bénin. Adidjatou Mathys, ministre du Travail et de la Fonction publique; Jean-Michel Abimbola, ministre du Tourisme, de la Culture et des Arts et Fortuné Nouatin, ministre délégué auprès du président de la République, chargé de la Défense nationale, ont été élevés au rang de commandeurs de l’Ordre national du Bénin. Hervé Yves Hèhomey, ministre des Infrastructures et du Transport ; José Didier Tonato, ministre du Cadre de vie et du Développement durable; Gaston Dossouhoui ministre de l’Agriculture et Johannes Dagnon, conseiller spécial du chef de l’Etat, ont été tous élevés au rang de grands officiers de l’Ordre national. Après avoir adressé ses vives félicitations aux récipiendaires, Mariam Talata n’a pas manqué de préciser qu’il leur a fallu une réelle implication au travail et dans l’intégrité pour en être là. « Nous savons qu’aujourd’hui au Bénin, n’est pas ministre ou conseiller spécial du chef de l’Etat qui veut mais qui peut.

LIRE AUSSI:  Cour constitutionnelle du Bénin: Le témoignage du chargé de la Haute Cour de justice du Mali

La barre a été placée très haut partout, en termes de compétence, d’engagement, de volontarisme, de loyauté, d’assiduité, de travail constant et bien fait, d’intégrité, d’autorité, de combat pour la dignité et la postérité », a-t-elle souligné. Cyrille Gougbédji, porte-parole des heureux récipiendaires, a adressé ses sincères remerciements au président de la République. Cette distinction est la preuve que le sacerdoce pour le service public est bien perçu. Les heureux récipiendaires ont promis de continuer le travail et réitèrent leur engagement au service de la patrie. Pour rappel, l’Ordre national du Bénin a été créé depuis 1960. C’est la plus haute distinction honorifique du Bénin. Il comprend trois grades et deux dignités. Le grade de chevalier, le grade d’officier, le grade de commandeur et les dignités de grand officier et de grand-croix. La grande chancellerie du Bénin a pour mission de récompenser les filles et fils du Bénin et d’ailleurs au regard des services remarquables rendus à la nation.

LIRE AUSSI:  Crise du Covid-19: Les géants du numérique épargnés

Par Ulrich AKPOVO (Stag.)