Ouverture de l’année diplomatique: Agbénonci sacrifie à la tradition

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Ouverture de l’année diplomatique: Agbénonci sacrifie à la tradition


L’année diplomatique a repris droit de cité, ce mercredi 16 octobre. Ouverte par le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération,elle a été l’occasion pour Aurélien Agbénonci d’évoquer, face aux membres du corps diplomatique,les grandes lignes des actions menées,durant l’année diplomatique écoulée, par l’Exécutif béninois aux plans national et international, sans oublier celles à venir.

LIRE AUSSI:  Flambée des prix sur les marchés: La marche annoncée sanctionnée par un non-lieu à Parakou

C’est reparti. Les activités du corps diplomatique au Bénin sont relancées officiellement depuis hier. L’ouverture de l’année diplomatique a été faite en effet hier par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération (Maec). Pour la circonstance, Aurélien Agbénonci était assisté de sa collègue en charge du Commerce et de l’Industrie, Shadiya A. Assouman.
Au cours de son intervention solennelle, le patron de la diplomatie béninoise rappelle que cette cérémonie permet de maintenir le contact et d’améliorer les relations bilatérales entre le Bénin et les pays et institutions partenaires. Comme il est de coutume à ces occasions, le ministre des Affaires étrangères est revenu sur les grands sujets ayant marqué la vie diplomatique au plan de la coopération-développement, de la sécurité et de l’intégration régionale.
« Notre pays se réjouit de l’accompagnement que nous recevons des partenaires bilatéraux et multilatéraux que vous êtes », a-t-il déclaré face aux membres du corps diplomatique. Poursuivant son intervention, le ministre rappelle les grands rendez-vous sous-régionaux et internationaux auxquels le Bénin a participé durant l’année diplomatique écoulée. Entre autres, il citera la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (Ticad 7). « Nous avons réaffirmé à cette occasion que nous accordons un intérêt réel à ce partenariat stratégique pour l’Afrique », souligne le patron de la diplomatie béninoise.

LIRE AUSSI:  Flambée des prix sur les marchés: La marche annoncée sanctionnée par un non-lieu à Parakou

Des actions …

Il est également revenu sur le sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement sur la lutte contre le terrorisme, tenu tout récemment à Ouagadougou. Un sommet au cours duquel les dirigeants de la Cedeao ont décidé de mobiliser un milliard de Dollar pour lutter contre ce fléau qu’est le terrorisme. Aurélien Agbénonci n’a pas manqué de rappeler la détermination du chef de l’Etat, Patrice Talon, à œuvrer dans ce sens. D’ailleurs, confie-t-il, l’opérationnalisation de la décision de Ouagadougou a été confiée au président béninois et à son homologue sénégalais, Macky Sall. D’où le sommet de Dakar à travers lequel les deux présidents ont réuni tous les ministres des Finances, les ministres de la Défense et les chefs d’état-major de l’espace Uemoa, pour se mettre d’accord sur la manière dont les ressources (surtout le milliard de Dollar) peuvent être mobilisées et gérées dans le cadre de cette lutte.
Au plan national, Aurélien Agbénonci est revenu sur ce qu’il appelle « l’événement clé », c’est-à-dire l’organisation du dialogue politique, les 10, 11 et 12 octobre derniers, comme promis par le président de la République, dans l’optique de trouver une solution consensuelle à la situation sociopolitique que traverse le Bénin depuis quelques mois. La fermeture des frontières par le Nigeria a également marqué le discours du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération. Cette décision du voisin de l’Est « a donné lieu à des entretiens entre les deux chefs d’Etat à Yokohama, puis à Ouagadougou » pour explorer les pistes de solutions à cette situation, a-t-il laissé entendre. Dans tous les cas, c’est une situation qui est en train d’être gérée, signale le ministre. Pour clore son intervention, Aurélien Agbénonci informe l’assistance de la participation prochaine du président Patrice Talon à plusieurs rencontres régionales et internationales dont le premier sommet Russie-Afrique qui se tiendra du 23 au 24 octobre prochain à Sotchi.
A sa suite, la doyenne du corps diplomatique, et ambassadrice du Niger près le Bénin, salue l’offensive diplomatique du pays, puis le félicite pour avoir initié l’opération de rationalisation des ressources des missions diplomatiques. Toute séduite par ce qui se fait, Sandi Abdou Sahadi a indiqué au ministre des Affaires étrangères que le corps diplomatique continuera par apporter son soutien aux ambitions du gouvernement béninois. Elle demande également aux bailleurs de fonds de faire pareil en vue de soutenir les efforts de développement du Bénin.
Notons que la ministre de l’Industrie et du Commerce, Shadiya A. Assouman, invitée à cette cérémonie d’ouverture de l’année diplomatique, a aussi placé son mot qui se résume essentiellement en un rappel des actions menées de concert avec certains membres du corps diplomatique qu’elle a remerciés pour leur engagement aux côtés du Bénin.