Ouzérou Abdoulaye, sélectionneur des Ecureuils Dames U20:  « Nous allons aborder le match retour avec un état d’esprit de conquérant »

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Sports |   Commentaires: Commentaires fermés sur Ouzérou Abdoulaye, sélectionneur des Ecureuils Dames U20:  « Nous allons aborder le match retour avec un état d’esprit de conquérant »

Ouzérou Abdoulaye, sélectionneur des Ecureuils Dames U20

Surprises à domicile (1-2), lors de la manche aller du 2e tour des éliminatoires du mondial U 20 Costa Rica 2022, les Ecureuils dames sont attendues à Rabat le 9 octobre prochain. A quelques jours de ce match retour face aux Lionnes de l’Atlas du Maroc, Ouzérou Abdoulaye, sélectionneur du Bénin évoque dans cette interview, les problèmes rencontrés par ses protégées au match aller et leur état d’esprit avant le match retour.

LIRE AUSSI:  Fédération béninoise de Rugby: La course au renouvellement du comité exécutif enclenchée


La Nation : Votre équipe a été battue au stade Charles de Gaulle le dimanche 26 septembre dernier. Dites-nous ce qui n’a pas marché lors de cette rencontre?
Ouzérou Abdoulaye : Je pense que nous avons mal entamé cette partie et l’adversaire en a profité pour prendre son avance. On a senti les filles tétanisées lors de cette rencontre. Après leurs brillantes prestations contre le Niger au premier tour, elles se sont mis une pression inutile qui leur a été fatale contre les Lionnes de l’Atlas du Maroc. D’abord, dans les 10 premières minutes, on a beaucoup couru derrière le ballon, le temps de rentrer dans le match. On n’a donc pas su concrétiser nos premières occasions de but, notamment celle obtenue à la 19e minute suite à une balle de contre. C’est après cela que l’équipe a sombré. Elle a essayé de résister mais elle a encaissé deux buts. En deuxième partie, nous avons marqué et dominé le match mais l’égalisation n’est pas arrivée.

LIRE AUSSI:  Eliminatoires de la Coupe du Monde Féminine U20: Les Ecureuils dames qualifiées au second tour

Après ce hold-up du Maroc, comment entendez-vous aborder le match retour le samedi 9 octobre prochain au Maroc?

On va aborder le match retour avec le même d’Etat d’esprit. Nous devons être cette fois-ci plus conquérants. Les filles doivent jouer sans pression en se disant qu’elles n’ont rien à perdre mais tout à gagner. On leur a demandé d’être plus déterminées et à donner le meilleur d’elles-mêmes pour sortir la tête haute face à cette formation marocaine.

Pensez-vous que l’équipe a progressé entre le premier et le deuxième tour?

Difficile de parler du progrès réalisé entre les deux tours (Rire). Mais, je puis vous dire que les filles ont gagné en maturité. Elles ont évolué mentalement et même en termes d’expérience. De toute évidence, elles ont progressé après avoir passé le premier tour. Elles viennent de disputer leur troisième match international, donc elles continuent d’apprendre. Elles vont tirer d’ailleurs de l’expérience du match aller pour défier les Marocaines sur leurs installations le samedi 9 octobre prochain.

LIRE AUSSI:  Fédération béninoise de Rugby: La course au renouvellement du comité exécutif enclenchée

Vous effectuez un déplacement périlleux sur Rabat. Quels sont les atouts dont dispose votre formation ?
C’est une équipe qui a beaucoup de potentialités même si elle ne dispose pas d’atouts techniques impressionnants comme la sélection du Maroc. Nous comptons surtout sur la détermination de nos filles qui devront être solidaires dans le jeu pour faire la différence face à un adversaire aussi organisé. Avec notre déficit technique, il faut que les filles s’apprêtent à se soutenir, à courir et à boucher les trous. Je pense que c’est notre force pour une sélection qui est mise en place il y a seulement deux mois. Elles viennent de divers horizons, elles ont appris à se connaitre et développent une certaine solidarité entre elles et c’est notre atout majeur?

Propos recueillis par Christian HOUNONGBE