Palmier à huile: Un plan de 10 milliards pour booster la filière

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Palmier à huile: Un plan de 10 milliards pour booster la filière


Un programme national de développement de la filière palmier à huile a été validé, jeudi 30 juillet dernier à Cotonou. Cet instrument portera désormais les actions de promotion de cette culture en vue de la faire participer véritablement à la croissance économique du Bénin.

LIRE AUSSI:  Urcar Grand Agonvy: 90 000 jeunes plants de palmier à huile à replanter sur 6107 ha

Première culture d’exportation du Bénin jusqu’au début des années 70, le palmier à huile pourrait retrouver ses lettres de noblesse d’ici cinq ans. C’est du moins l’espoir que nourrissent les acteurs de la filière en procédant, jeudi dernier, à la validation du document de Programme national de développement de la filière (Pndf-Ph).
D’un coût global chiffré à 10,483 milliards F Cfa, ce programme élaboré sur la période 2020-2025 marquera l’essor de cette culture, corroborant les efforts entrepris pour sa relance, après la longue crise au sein des Coopératives d’aménagement rural (Car). Il apportera un souffle nouveau à la filière, espère Gaston Dossouhoui, ministre de l’Agriculture. Ce sera, précise-t-il, à travers l’appui à la recherche-développement pour l’amélioration de la qualité des intrants de production, l’installation de nouvelles plantations, l’entretien et la mise aux normes des anciennes palmeraies, la promotion de la petite irrigation des palmeraies. Un accent sera également mis sur la modernisation des unités de transformation, l’amélioration de la qualité des huiles, la promotion et la labélisation des produits dérivés du palmier à huile, l’appui à l’organisation des acteurs.

LIRE AUSSI:  Interpellation du gouvernement : L’affaire Ppea II refait surface à l’Assemblée nationale

Selon le ministre, l’élaboration du Pndf-Ph s’inscrit dans le cadre de l’opérationnalisation du Programme d’action du gouvernement (Pag) volet Agriculture et du Plan national d’investissement agricole et de sécurité alimentaire et nutritionnelle (Pniasan 2017-2021). Le processus a été marqué par plusieurs phases, notamment le recrutement d’un cabinet pour l’élaboration, le cadrage avec les Agences territoriales de développement agricole (Atda) concernées et les acteurs directs de la filière, la validation de l’analyse diagnostique du cabinet et les observations sur le projet de document, rappelle Gladys Adjoua Tossou Lokossou, directrice générale de l’Atda Pôle 6.
Les producteurs se disent prêts à jouer leur partition. « Notre engagement à contribuer activement à la réussite de ce programme, est sans faille, car il vient raviver l’espoir de la promotion de cette filière abandonnée », assure Arouna Lawani, président de la Fédération nationale des producteurs de palmier à huile du Bénin (Fnpph-B). Il invite le secteur privé et les partenaires techniques et financiers à prêter main forte au gouvernement pour la mise en œuvre du programme, afin que le fleuron de l’économie nationale redore son blason.

LIRE AUSSI:  Visite de courtoisie aux présidents des institutions de la République: Victor Dassi Adossou boucle sa tournée à la Haac