Parakou/Sexe à l’école : Voici la source de l’Infox

Par Fulbert Adjimehossou,

  Rubrique(s): Actualités, Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Parakou/Sexe à l’école : Voici la source de l’Infox


Il circule depuis le 16 novembre 2021, une publication selon laquelle deux élèves ont été surpris dans une mauvaise posture au Ceg Titirou après les cours pendant qu’un troisième faisait le gardien. C’est une déformation d’un fait qui s’est produit un an plus tôt.

LIRE AUSSI:  Covid-19 : Infondé, le Pdg de Pfizer n’a pas été arrêté

Beaucoup l’ont crue, cette mauvaise blague qui suscite encore des commentaires sur la toile. « Le nom du Ceg même en dit long », s’en moque Lionnel Lefüreür Tchibozo, sur la page Sacré Bénin, qui totalise 11 354 abonnés. Cependant, des recherches effectuées sur Facebook montrent que ce n’est pas la première fois qu’une telle publication circule concernant ce collège de Parakou, au Nord du Bénin. « Affairage : Ceg Titirou, deux élèves surpris en pleine relation sexuelle dans une salle de classe hier après les cours », retrouve-t-on sur la page Facebook La Parakoise le 20 novembre 2020 qui a 67 425 abonnés.

En réalité, la publication qui circule est une reprise d’une autre du 20 novembre 2020 publiée par Marché Kilombo, et reprise le 16 novembre 2021 par la même page. Des faits que le premier responsable du Ceg Titirou clarifie. «L’info qui circule dans les réseaux sociaux concernant le Ceg  Titirou est une infox. Je m’inscris en faux contre ces allégations mensongères. En réalité, c’est une vieille histoire qui date depuis l’année scolaire précédente et elle n’est en réalité pas survenue telle que décrite. L’année dernière, deux élèves ont été surpris dans une salle de classe en train de discuter pendant que la salle était fermée. Surpris dans une telle posture, ils ont été avertis et sanctionnés à la hauteur de la faute commise. Depuis ce temps nous avons pris les dispositions nécessaires pour fermer aussitôt les salles à la fin de chaque cours. Cette année, il n’y a rien de tout ce tout ce qui circule dans les réseaux sociaux : Pas d’élèves surpris en pleine activité sexuelle. C’est un démenti formel que je tiens à apporter », a confié  Armand Kora à La Nation. Conclusion, il s’agit d’une Infox qu’il faut éviter de partager.

LIRE AUSSI:  Congrès international sur l'arganier: Réflexions autour d’un écosystème à multiples potentialités