Parlements: Conférence mondiale à Vienne début septembre

Par Catherine Fiankan-Bokonga,

  Rubrique(s): International |   Commentaires: Commentaires fermés sur Parlements: Conférence mondiale à Vienne début septembre


Organisée conjointement par l’Union InterParlementaire et le Parlement autrichien, en coopération avec l’Onu, la cinquième Conférence mondiale des présidents de parlement se tiendra, en présentiel, à Vienne (Autriche) les 7 et 8 septembre prochains. L’événement sera précédé du 13e Sommet des présidentes de parlement et suivi du Premier Sommet parlementaire mondial sur la lutte contre le terrorisme.

LIRE AUSSI:  Burkina Faso: Zoom sur le général Gilbert Djendjeré, auteur du putsch

La plus importante réunion au monde du plus haut niveau de représentation parlementaire aura lieu la semaine prochaine en Autriche. Ce volet en présentiel de la Conférence de l’Union Interparlementaire (Uip) fait suite à la réunion qui avait eu lieu en ligne les 19 et 20 août 2020.
Plus de 110 présidents de parlement du monde entier sont attendus à Vienne pour la première réunion interparlementaire de grande envergure à être tenue en présence physique des participants depuis le début de la pandémie de Covid-19. Les autorités autrichiennes ont mis en place des mesures sanitaires strictes pour garantir la sécurité de la Conférence, notamment des tests de dépistage du virus, obligatoires pour accéder au site de la réunion, une limitation du nombre de délégués, une distanciation sociale et des masques obligatoires.
La Conférence, qui se déroulera sur deux jours, est placée sous le thème général : « Les dirigeants parlementaires au service d’un multilatéralisme plus efficace qui assure la paix et le développement durable pour les citoyens et la planète ».
Les présidents de parlement mettront l’accent sur les priorités qui nécessitent une action parlementaire internationale urgente, notamment la riposte mondiale à la pandémie et la reprise post-Covid-19, l’urgence climatique, la lutte contre la désinformation, la participation des jeunes à la vie politique et l’égalité des sexes.
L’ouverture de la Conférence sera marquée par les discours de Duarte Pacheco, Président de l’Uip, Wolfgang Sobotka, Président du Conseil national autrichien, Peter Raggl, Président du Conseil fédéral autrichien, Tone Wilhelmsen Trøen, Présidente du Storting norvégien (qui rendra compte des résultats du Sommet des présidentes de parlement) et Abdulla Shahid, originaire des Maldives, Président de la 76e session de l’Assemblée générale des Nations Unies. Les présidents de parlement entendront également de jeunes militants, dont l’activiste mexicaine Xiye Bastida, qui fait partie des principaux responsables du mouvement des jeunes pour la justice climatique.
Le volet présentiel du 13e Sommet des Présidentes de parlement aura lieu le 6 septembre et aura pour thème :
«Les femmes au cœur de l’action :
de la lutte contre la pandémie à la sauvegarde des acquis ». Au programme sont inscrits un point sur la situation mondiale dans cette tentative de reprise, la reconnaissance aux femmes de tous les horizons qui ont joué un rôle déterminant dans la lutte contre le virus. Une réflexion se tiendra pour identifier les voies et moyens pour préserver et consolider les réalisations. Ouverte aux présidentes de parlements nationaux ainsi qu’à celles qui président des assemblées parlementaires régionales et internationales, membres associés de l’Uip, la réunion reçoit également des invitées prestigieuses.
Le Premier Sommet parle-mentaire mondial sur la lutte contre le terrorisme organisé en partenariat avec l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (Unodc) et, le Bureau de lutte contre le terrorisme de l’Onu, se tiendra le 9 septembre. Les participants entendront, entre autres, les témoignages de victimes du terrorisme en Afghanistan, au Kenya et une intervention de la Pramila Patten, représentante spéciale du Secrétaire général de l’Onu chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit.
La Conférence mondiale des présidents de parlement a lieu tous les cinq ans. Son objectif est de renforcer la dimension parlementaire de la gouvernance mondiale.

LIRE AUSSI:  Sommet de l’Union Africaine:Contrer l’avancée de Boko Haram, une priorité pour des chefs d’Etat

Par Catherine Fiankan-Bokonga, Correspondante accréditée auprès de l’Office des Nations Unies à Genève (Suisse).