Partage d’expériences: La Haute cour de Justice du Bénin inspire le Mali

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Partage d’expériences: La Haute cour de Justice du Bénin inspire le Mali


Une délégation de la Haute cour de Justice du Mali est en visite de travail au Bénin, du mardi 22 au samedi 26 juin prochain, pour un partage d’expériences avec son homologue béninois. Les travaux ont démarré ce mercredi à Porto-Novo, sous l’égide de Cécile Marie-José de Dravo Zinzindohoué, présidente de la Haute cour de Justice du Bénin.

LIRE AUSSI:  Résultats des législatives : Fortunes diverses pour les présidentiables déclarés

Faire une lecture croisée de l’expérience de la Haute cour de Justice du Mali avec celle de son homologue béninois. C’est le but de la visite de travail d’une délégation de la Haute cour de Justice malienne en séjour au Bénin du mardi 22 au samedi 26 juin prochain. L’équipe est composée de Chérif Mohamed Koné et Tahirou Inagar Maïga, respectivement premier avocat général et secrétaire général de la Haute cour de Justice du Mali. Les travaux ont démarré ce mercredi par la visite au siège de l’institution à Porto-Novo. Occasion pour la présidente de la Haute cour de Justice, Cécile Marie-José de Dravo Zinzindohoué, de se réjouir de l’initiative de ses collègues maliens. Car, selon elle, il convient dans la vie d’une institution de la République de recycler les certitudes, en allant à l’école des autres. Puisque la perfection n’est pas de ce monde.

La présidente de la haute juridiction salue la démarche de la Haute cour de Justice du Mali qui cherche à s’inscrire dans un processus d’excellence. « Je ne dis pas que le modèle béninois est forcément le meilleur mais il est toujours bien d’aller à l’école des autres », a expliqué Cécile Marie-José de Dravo Zinzindohoué. Elle précise que cette visite intervient après celle qu’a effectuée en novembre 2019, l’ancien président de la Haute cour de Justice du Mali, Abderhamane Niang. Ce dernier, lors de son séjour au Bénin, rappelle la présidente de la Haute cour de Justice, avait exprimé des convictions fortes, notamment en réaffirmant que « s’il existe des Hautes cours de Justice vraiment à la hauteur de leur mission de juger des ministres et un président de la République un jour, ce sera la suppression de l’impunité ». Pour Cécile Marie-José de Dravo Zinzindohoué, cette opinion exprimée avec un engagement absolu continue de résonner comme une invite à tous les acteurs impliqués dans la vie des Hautes cours de Justice à s’engager pleinement pour leur fonctionnement juridictionnel. Elle salue l’intérêt que la partie malienne accorde à la Haute cour de Justice du Bénin, la plus ancienne d’Afrique francophone.

LIRE AUSSI:  Démarrage effectif du déguerpissement forcé: Des bulldozers font le ménage

Copier le modèle béninois

Cécile Marie-José de Dravo Zinzindohoué souhaite par ailleurs que le Mali retrouve vite une parfaite stabilité dans l’intérêt non seulement des Maliens mais également de tous les pays de la sous-région. La première journée de travail de la délégation malienne a été meublée hier de plusieurs travaux. Les hôtes ont suivi une série de communications, notamment sur le fonctionnement d’abord administratif et ensuite juridictionnel de la Haute cour de Justice béninoise. Ils ont eu droit également à une séance conclusive qui a réuni l’ensemble des composantes clés de la haute juridiction notamment la présidente Cécile Marie-José de Dravo Zinzindohoué, le président de la Cour suprême, Victor Dassi Adossou, un juge-conseiller, un juge-député, le ministère public et la chambre d’instruction.

Ces différents échanges ont permis à la délégation malienne de mieux approfondir ses connaissances sur la Haute cour de Justice. Chérif Mohamed Koné, premier avocat général près la Haute cour de Justice du Mali s’est dit satisfait de la qualité des échanges qui étaient de très bonne facture. Il avoue avoir beaucoup appris et été édifié sur la Haute cour de Justice du Bénin. Au retour dans son pays, Chérif Mohamed Koné compte faire un lobbying pour engager la refondation des différents textes sur la Haute cour de Justice malienne pour la faire rapprocher de celle du Bénin.
Avant de s’envoler demain pour le Mali, la délégation visitera, la Cour constitutionnelle à Cotonou et l’Assemblée nationale puis la Cour suprême à Porto-Novo. Le programme de séjour prévoit par ailleurs des visites touristiques, notamment à Ouidah pour découvrir un peu les merveilles du Bénin.