Partenariat euro-africain dans le domaine du numérique: Aurélie Adam Soulé Zoumarou échange avec les autorités françaises

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Partenariat euro-africain dans le domaine du numérique: Aurélie Adam Soulé Zoumarou échange avec les autorités françaises

Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la Digitalisation et ses homologues à l’Elysée

En visite de travail en France, lundi 13 septembre dernier, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la Digitalisation, a pris part à une séance de travail avec les autorités françaises sur les priorités des Etats africains dans le domaine du numérique. Initiée par la France dans le cadre d’un partenariat euro-africain dans le secteur du numérique, cette rencontre a connu la présence de trois ministres africains.

LIRE AUSSI:  Promotion de la bonne gouvernance dans les communes de l’Ouémé: Martin Assogba sollicite l’appui du préfet Apithy pour PartiCip2


Au menu de la rencontre entre Cédric O, secrétaire d’État en charge de la transition numérique en France, Frank Paris, Conseiller pour l’Afrique du président de la République française, des représentants de l’Agence française de Développement (Afd) et de l’Agence publique Expertise France et Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la Digitalisation, lundi 13 septembre dernier à Paris, le développement des infrastructures haut débit, le renforcement des compétences numériques et la structuration du financement des projets numériques sur le continent africain.
Selon un tweet de Jérémie Pellet, directeur général Expertise France, elle avait à ses côtés, Cina Lawson, ministre des Postes et de l’Economie Numérique du Togo, et Augustin Kibassa Maliba, ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication de la République Démocratique du Congo (Rdc). Cette séance de travail qui s’inscrit dans le cadre d’un partenariat euro-africain dans le domaine du numérique a été initiée par la France qui se prépare à prendre la présidence de l’Union européenne (Ue) dès janvier 2022. Le site mediacongo.net note que ce nouveau partenariat euro-africain devra également être structuré en fonction de ce que l’Ue peut apporter à ses partenaires africains, en termes de financement alors qu’elle lance de nouveaux instruments (Ndici, Fedd+) – mais aussi une offre consolidée dans les domaines où elle dispose d’une forte plus-value, en particulier pour garantir que les infrastructures numériques de demain soient dans les mains des acteurs publics et privés africains et qu’elles contribuent à une intégration économique plus poussée et inclusive du continent.
Les points débattus lors de la séance constituent des priorités pour les Etats africains. La participation du Bénin à cette rencontre, à travers la ministre du Numérique et de la Digitalisation, est une nouvelle illustration du leadership du pays dans le secteur du numérique quelques semaines après la réunion des ministres en charge de l’Economie numérique à Cotonou. Faut-il le rappeler, depuis 2016, le gouvernement du président Patrice Talon entreprend de multiples actions pour transformer le Bénin en une plateforme de services numériques pour toute l’Afrique de l’Ouest et faire des Technologies de l’Information et de la Communication (Tic), un levier du développement socio-économique.

LIRE AUSSI:  Audition budgétaire à l’Assemblée nationale: 15 milliards F Cfa pour promouvoir les Pme, l’artisanat et l’emploi