Partenariat Népad-Fao: 56 jeunes agro-entrepreneurs à l’école du Centre Songhaï

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Partenariat Népad-Fao: 56 jeunes agro-entrepreneurs à l’école du Centre Songhaï


Ces jeunes ruraux sortis de la pauvreté grâce au partenariat Népad/Fao

Le Centre Songhaï de Porto-Novo renforce les capacités techniques de 56 jeunes entrepreneurs agricoles sélectionnés au Bénin dans le cadre des activités du Projet de promotion d’emplois décents et de l’entrepreneuriat dans l’agriculture et l’agro-industrie pour les jeunes des zones rurales(Peajr) du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (Népad).

LIRE AUSSI:  Pour violences et actes de vandalisme: Le culte Oro suspendu jusqu’à nouvel ordre à Akpro-Missérété

Cinquante-six nouveaux jeunes entrepreneurs agricoles seront bientôt sur le terrain avec des connaissances techniques modernes pour booster le secteur de l’agriculture et l’agro-industrie béninois. Ils suivent une formation en régime d’internat de trois mois depuis vendredi 28 septembre dernier, au Centre régional Songhaï de Porto-Novo. Ces stagiaires ont été sélectionnés, suite à un appel à candidature national, dans le cadre de la mise en œuvre des activités du Projet de promotion d’emplois décents et de l’entrepreneuriat dans l’agriculture et l’agro-industrie pour les jeunes des zones rurales (Peajr) du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (Népad). Ce projet bénéficie de l’appui financier de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) et vise surtout à créer des perspectives d’emplois décents pour les jeunes grâce à la mise sur pied d’entreprises agricoles et agro-industrielles. Ainsi, grâce à ce projet, 56 jeunes dont 20 femmes vont renforcer leurs aptitudes opérationnelles afin d’être des producteurs-leaders pour une agriculture attrayante, efficace, fonctionnelle et rémunératrice au Bénin. 

LIRE AUSSI:  Education et leadership féminin : Swedd-Bénin sensibilise les filles et la communauté de Natitingou

Pour la secrétaire générale du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Françoise Assogba Komlan, représentant le ministre, qui a lancé la formation, ce projet est en adéquation avec la vision du gouvernement. Ce dernier reste convaincu que la clé de l’éradication de la pauvreté réside dans la création et l’expansion d’emplois décents dans les zones rurales. Françoise Komlan Assogba a souhaité la multiplication des initiatives du genre pour l’insertion dans les activités agricoles de la population jeune qui se détourne de plus en plus de l’agriculture et des zones rurales en raison surtout de la pénibilité et de la faible rémunération de l’agriculture. Françoise Assogba Komlan invite les stagiaires de cette deuxième promotion du partenariat Fao/Népad à bien mettre en pratique les notions reçues, une fois de retour sur leurs exploitations agricoles respectives, pour l’atteinte des objectifs du projet.
Le représentant du directeur général du Centre régional Songhaï, Justin Lèkoto, assure des capacités fonctionnelles de Songhaï qui est un cadre bien placé pour la réussite de cette formation, grâce à ses cinq composantes alliant agriculture, agro-industrie, nouvelles technologies agro-écologies, et respect de l’environnement. Le coordonnateur du Pearjr, Emmanuel Zinsou, a insisté sur le processus rigoureux qui a conduit en juin dernier, à la sélection des 56 jeunes agro-entrepreneurs sur un nombre total de 143 candidatures reçues et provenant des différents départements du Bénin. Il a invité les stagiaires à l’assiduité et à la discipline tout au long de la formation à l’issue de laquelle les cinq meilleurs d’entre eux seront retenus et appuyés financièrement dans la création ou le développement de leurs entreprises respectives.