Passation de charges à la Haac« Nous allons faire valoir nos prérogatives », dixit Rémi Prosper Moretti

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Passation de charges à la Haac« Nous allons faire valoir nos prérogatives », dixit Rémi Prosper Moretti


Hier mardi 23 juillet, s’est déroulée la cérémonie de passation de charges entre le président sortant, Adam Boni Tessi et le nouveau président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication. C’était au siège de l’institution en présence des conseillers de la sixième mandature ainsi que des agents de l’administration de la Haac.

LIRE AUSSI:  Droits des travailleurs migrants: Les organisations syndicales béninoises renforcent leurs capacités

« Travailler à une presse libre et professionnelle au service de la nation ; une presse prête à relever le défi de la numérisation… ». C’est, selon le nouveau président de la Haac, Rémi Prosper Moretti, l’un des défis à relever. Face aux médias et aux conseillers, il s’est engagé à accomplir avec probité la mission dévolue à la Haac en l’occurrence garantir la liberté et la sécurité de la presse mais aussi veiller à l’accès équitable des partis politiques, des acteurs sociaux et des populations aux médias.
Passant le témoin à son successeur, le président sortant, Adam Boni Tessi, s’est fait le devoir de rappeler la mission, les attributions, l’organisation et le fonctionnement de la Haac. Dans son exposé, il a également situé l’institution dans son ancrage régional et international. Il rappellera ainsi, qu’au plan de la coopération, la Haac est membre du Réseau des instances africaines de régulation de la communication (Riarc) créé en 1998 au Gabon et dont le Bénin assure le secrétariat exécutif. Il ajoute que la Haac est membre de la Plateforme des régulateurs des médias de l’Uemoa, du Réseau des instances de la Francophonie dont la Tunisie assure la vice-présidence… « Nous avons laissé un rapport-mémoire qui résume tout ce qui a été fait et tout ce qui reste à faire », a conclu Adam Boni Tessi.
« Je vous ai écouté et j’ai compris ce qui nous attend… Merci pour le travail abattu… Vous avez fait ce que vous pouvez, nous ferons ce que nous pourrons… », va déclarer le président entrant Rémi Prosper Moretti. Il a remercié le chef de l’Etat pour la confiance placée en sa personne pour assumer la présidence de l’institution. Mais d’ores et déjà, le nouveau président semble être prêt pour la coopération entre les institutions. « Nous sommes ouverts au principe de la gouvernance concertée prônée par le chef de l’Etat. Nous allons jouer notre rôle dans le respect de la loi, le respect de nos prérogatives», a-t-il martelé, visage serein.

LIRE AUSSI:  4e journée des éliminatoires Cmd Qatar 2022 : Le Bénin mord la poussière face à la Tanzanie

Composition et responsabilités des conseillers

Sont membres de la sixième mandature de la Haac, Cécile Ahoumènou, Armand Hounsou et Franck Kpochémè élus au titre des professionnels des médias ; Ali Camarou, Mariane Domingo et Fernand Gbaguidi désignés par le bureau de l’Assemblée nationale ; Billikissou Ali Matchiffa, Me Bastien Salami et le président entrant Rémi Prosper Moretti désignés par le président de la République en Conseil des ministres. Au terme des élections à l’interne qui ont suivi la cérémonie de passation de charges, la conseillère Cécile
Ahoumenou est élue vice-présidente de l’institution et présidente de la Commission des techniques et des nouvelles technologies de la communication. 1er rapporteur de la Haac, le conseiller Fernand Gbaguidi est aussi le président de la Commission des relations publiques et communications. Le conseiller Bilikissou Ali Machiffa est le 2e rapporteur et le président de la Commission chargée des relations extérieures et de la coopération. La conseillère Marianne Domingo est la présidente de la Commission de la législation et du contentieux et le conseiller Bastien Salami est le président de la Commission chargée de la carte de presse, de l’éthique et de la déontologie. La Commission de la Formation et de la documentation est présidée par le conseiller Armand Hounsou. Le conseiller Ali Camarou est, quant à lui, président de la Commission des médias du secteur privé et le conseiller Franck Kpochémè, président de la Commission Médias du service public.

LIRE AUSSI:  Violences électorales et postélectorales: Des traces de substances psychotropes détectées chez des meneurs

Bastien Salami, président de la Commission Ethique et Déontologie « Concilier liberté de la presse avec responsabilité »

Nous sommes investis d’une mission républicaine, d’une mission qui est encadrée par la Constitution, les lois de la République du Bénin, des décrets et dans une certaine mesure, des arrêtés et autres circulaires. Nous sommes disposés à jouer notre partition afin que l’institution qu’est la Haac puisse garantir la liberté de presse, la protéger, voire la promouvoir. Avocat, juriste et praticien de droit que je suis, je m’évertuerai à ce que cette liberté soit exercée dans un cadre légal, partisan ainsi de la légalité. Je voudrais vous assurer de ce que rien ne sera fait pour remettre en cause les droits acquis en la matière. Toutefois, vous n’êtes pas sans savoir que la Haac est également une institution de régulation des médias. Nous allons nous efforcer à amener les partenaires que vous êtes, à concilier cette liberté de la presse avec la responsabilité. Nous allons également nous assurer de ce que les professionnels des médias soient des partenaires privilégiés afin que les révolutions que nous souhaitons aussi bien pour la Tnt que pour les autres technologies soient une réalité. Eu égard aux personnes de valeur qui composent cette sixième mandature de la Haac, je ne doute pas de ce que nous formerons une seule et même chaîne afin que puisse prospérer la légalité en notre sein et au sein des médias?
Franck Kpochémè, président de la Commission Médias du service public « Nous veillerons au respect des textes »
Je me retrouve aujourd’hui dans une position assez délicate. J’ai été, il y a un moment, dans une position revendicative en tant que président d’association. Aujourd’hui, il a plu à la profession de m’envoyer au sein de la Haac en tant que conseiller représentant les médias. C’est là que se trouve toute la délicatesse de ma position. Je voudrais assurer de ce que nous travaillerons à ne pas trahir la confiance qui a été placée en notre modeste personne. J’insiste sur le fait que nous veillerons à ce que toutes les décisions qui seront prises, même si nous venons d’horizons divers, soient conformes aux textes. Nous resterons conformes aux lois qui nous gouvernent notamment la loi organique. Nous essayerons d’appliquer ces dispositions, dans l’intérêt supérieur de notre corporation, pour qu’à la fin du mandat, nous puissions nous réjouir de ce que la sixième mandature a effectivement porté du fruit?

LIRE AUSSI:  Installation d’usines de transformation du cajou: Gaston Dossouhoui et ses cadres définissent les stratégies

Propos recueillis par A.P.A.